:|
24 Novembre 2010

Djam Karet

The Heavy Soul Sessions

par Jean-Daniel Kleisl
Sur la lancée de leur quart de siècle d'existence, les Américains reviennent avec un nouvel album synonyme de retour aux sources. Plus brut de décoffrage que ses prédécesseurs, The Heavy Soul Sessions présente ainsi le groupe sous son visage live in the studio. Pour réussir cette entreprise, un cinquième élément a été engagé en la personne de Mike Murray qui officie désormais en tant que second guitariste.

Djam Karet retrouve une verve salutaire. La dynamique de l'ensemble est à la fois plus lourde et plus ciselée grâce à l'entre-jeu des deux artificiers du manche. Gayle Ellett s'en donne notamment à cœur joie sur ses claviers aux sonorités très naturelles (Hammond, Mellotron). Les parties rythmiques sont assurées de main de maître, avec une grande puissance sans débordement intempestif. Outre les compositions maison de bonne facture, la reprise « Dedicated to K.C. » de Richard Pinhas se révèle être l'un des moments clé du disque.

Si l'emploi d'aucun overdub ou de toute autre manipulation électronique sont à saluer, on regrettera tout de même une prise de son très moyenne, enfermée, avec des basses trop massives et floues. On pourra également s'apitoyer sur la trop longue durée du propos, marque de fabrique des Californiens qui ne connaissent décidément pas le mot concision. Djam Karet joue du Djam Karet tout en retrouvant la fougue de sa jeunesse ! L'adjonction d'un nouveau membre donne du mordant et apporte de toute évidence son lot de plaisir.
  • Année: 2010
  • Label: HC Productions

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir