:|
02 Septembre 2010

Mekong Delta

The Wanderer on the Edge of Time

par Jean-Philippe Haas
Le très inégal Lurking Fear sorti en 2007 ne marquait pas un retour en très grande pompe pour Mekong Delta, groupe culte de thrash sophistiqué des années quatre-vingt-dix. Plus homogène, Wanderer on the Edge of Time affiche de plus hautes ambitions, en développant un titre unique, autour d’un concept original basé sur des personnages du Tarot.

Fidèle à ses habitudes, le bassiste et membre fondateur Ralph Hubert a entièrement remanié la formation et cette fois, c’est Martin LeMar (Tomorrow’s Eve) qui assure le chant, dans un registre heavy proche de celui de Blaze Bailey. Et si les instrumentaux tels que la paire « Ouverture » / « Finale », « Intermezzo », voire des titres chantés comme « Mistaken Truth », conservent la touche Mekong Delta et permettent aux deux nouveaux guitaristes (Benedikt Zimniak et Erik Adam H.) d’assouvir leurs rêves d’héroïsme, « A Certain Fool », « The 5th Element » et « King With Broken Crown » évoquent davantage les belles heures de Queensrÿche.

Ainsi, la transition vers un heavy metal plus traditionnel, entamée sur Lurking Fear, se poursuit y compris sous la forme de titres plus calmes et mélodiques comme « Affection ». Deux genres semblent dès lors se côtoyer, sans qu’il existe de réelles passerelles entre eux. En outre, la production souffre encore d’un déficit de personnalité, bien qu’en nette amélioration. La frappe clinique d’Alex Landenburg (At Vance, Axxis) contribue à accentuer ce manque d’âme : difficile de dissiper l’impression qu’une boîte à rythmes officie sur « Ouverture »...

S’il ne tient pas la dragée haute à Dances of Death (And Other Walking Shadows), son aîné de vingt ans déjà, Wanderer on the Edge of Time est de bien meilleure tenue que son prédécesseur immédiat. Nul doute qu’avec une production à la hauteur et une direction plus claire, Mekong Delta pourrait fort bien dès sa prochaine tentative récolter à nouveau quelques beaux lauriers.
  • Année: 2010
  • Label: Aaarrg Records

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir