:|
11 Août 2010

Lite

Illuminate

par Jean-Daniel Kleisl
Voilà un troisième recueil qui ravira les amateurs de rock instrumental aux rythmiques maladivement complexes et aux structures harmoniques improbables. Au rayon des lamentations, à oublier très vite au demeurant, il est à souligner que la musique de Lite, basée sur des schémas durablement éprouvés (de Don Caballero en passant par Tortoise et Battles), n'a pas vocation à être d'une originalité à toute épreuve. Il faut leur reconnaître – et c'est leur marque de fabrique depuis leur début – une capacité étonnante à mettre la mélodie toujours au premier plan plutôt que la puissance technique et rythmique réservée pour les concerts.

L'album est habilement construit avec une première partie enregistrée au Soma Electronic Music Studios par John McEntire (Tortoise), dans la lignée des travaux précédents des Nippons, à laquelle succède un second volet très marqué par la musique électronique avec J. Robbins aux manettes. « 100 Million Rainbows » représente ainsi la charnière centrale de cet édifice haut en couleur de par son approche à la fois rock et synthétique. Le très funky « Tomato » illustre à merveille cette option electro dance qui transforme le math-rock parfois austère de Lite en dance floor sexy.

Toujours mélodique (on ne peut s'empêcher de penser à Heal All Monster (2001) de Honey for Petzi), Illuminate apporte une contribution marquante à la carrière des Japonais qui tentent avec un succès certain de varier leur propos. L'approche plus électronique de la seconde partie de ce très bon disque ouvre des perspectives enrichissantes pour le futur de Lite, s'ils daignent poursuivre dans cette voie.
  • Année: 2010
  • Label: Transduction Records

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir