:|
02 Juillet 2010

Yochk'o Seffer

Chromophonie

par Mathieu Carré
Yochk'o Seffer reste un musicien méconnu. Capable aussi bien de jouer avec l'œuvre de Jean-Sébastien Bach que de s'immiscer dans la chaleur des débuts de Magma, le saxophoniste polyvalent, autant à l'aise au sopranino qu'au saxophone basse, se découvre à travers une heure d'un documentaire qui parcourt l'ensemble de sa longue carrière. « Bartók est mon grand-père et Coltrane est mon père » se plaît à répéter Yochk'o Seffer pour tenter de définir les influences de sa musique. Empreinte de mysticisme et d'airs populaires hongrois, on remonte doucement à ses origines. On croise Christian Vander pour un étonnant duo aux effluves d'Interstellar Space, puis François Cahen et Didier Lockwood évoquent avec lui l'aventure Zao. Les intermèdes musicaux illustrent cette biographie très didactique dont les passages les plus passionnants restent ceux qui éclairent une part méconnue du talent de Yochk'o Seffer, qui se révèle aussi être un artiste plasticien, peintre mais surtout créateur d'instruments à vent monstrueux, dont il obtient feulements et plaintes infiniment musicales. Même si la forme est parfois un peu austère, on apprend beaucoup d'un saxophoniste talentueux et honnête qui se permet même de reconnaître ses difficultés à jouer le rock 'n'roll ou les errements des débuts du free-jazz. En complément de ce portrait intime avec ses proches, cinq compositions captées en direct sont offertes dans un bonus minimal, pour ce DVD qui témoigne surtout de la constante recherche de l'innovation d'un artiste complet et passionné.
  • Année: 2010
  • Label: Musea

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir