:|
10 Mars 2010

Anthony Phillips

Private Parts and Pieces 1 & 2

par Christophe Gigon
La première impression qui clouera l’amateur de rock progressif sur son fauteuil en velours côtelé reste cette étonnante expérience d’écouter Trespass de Genesis, amputé cependant de la voix de son charismatique chanteur d’alors Peter Gabriel. Et pour cause, Anthony Phillips, en plus d’avoir été le guitariste originel du groupe britannique mythique, faisait également figure de principal compositeur et arrangeur avant l’arrivée de son successeur Steve Hackett, et de la mainmise progressive du claviériste Tony Banks puis du batteur Phil Collins. Réédité cette année par l’efficace label Voiceprint, ce double album offre non moins de trente petites pièces principalement instrumentales, de toute beauté et pleines de cette classe so british qui manquait sérieusement au quintette devenu trio au crépuscule des seventies. Ce serait mentir que d’affirmer que ces deux collections de titres réunies en une seule anthologie constituent ce que le génial compositeur a créé de plus abouti. Préférons toutefois, pour qui souhaiterait aller plus avant dans l’abondante discographie du timide créateur anglais, l’achat de « véritables » disques tels que The Geese and the Ghost ou 1984, adaptation du célèbre best seller de George Orwell.
  • Année: 2009
  • Label: Voiceprint

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir