:|
17 Novembre 2009

Ex-Vagus

Dream Object 5

par Christophe Gigon
Ce groupe français, longtemps vu comme le digne héritier d’Ange, a pris le parti critiquable de s’exprimer dorénavant dans la langue de Shakespeare. La musique, quant à elle, n’a pas subi de tels bouleversements et l’admirateur du quintette retrouvera bien vite ses repères : progressive, assez datée dans sa structure, pourtant très moderne dans sa sonorité.

Pourtant, tout ressemble furieusement au mitigé Ames vagabondes, paru en 2006 chez Galileo Records. Ce qui faisait déjà la force d’Ex-Vagus reste bien présent : une production très professionnelle qui ne souffre aucune comparaison avec les ténors que sont Marillion et Dream Theater, ni avec l’album culte Vae Victis de Galaad. Un passeport honorable pour tout amateur de compositions exigeantes, avec notamment de superbes envolées qui tendent à caresser l’amateur dans le sens du poil (au garde-à-vous !).

En revanche, ce qui constituait la pierre d’achoppement des contempteurs du groupe, à savoir le chant très maniéré et lyrique d’Eric Vedovati, risque encore de causer bien des douleurs aux réfractaires. S'il reste maîtrisé et plein d'une force vitale, la pratique en anglais n’atténue en rien l’expression passablement typée du vocaliste. Les compositions sont articulées autour d’un thème commun : une vision pessimiste du futur technocrate et industrialisé. Il faut signaler en outre la magnifique photographie de pochette prise lors de l’Exposition nationale suisse en 2002, à Morat.

Les auditeurs dégoûtés par les productions précédentes ne feront certainement pas l'effort d’adhérer au propos singulier du groupe, fût-il exposé dans l’idiome international par excellence. On peut d’ailleurs regretter ce choix esthétique (ou commercial ?) qui n’ajoute malheureusement rien à l’ensemble. Encore une formation de rock français qui craint la comparaison avec ses voisins d’Outre-Manche ! Heureusement que d’autres (Lazuli, Ange ou Nemo) continuent de porter bien haut la flamme de la si belle langue de Molière.
  • Année: 2009
  • Label: Rev'Prog

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir