:|
08 Novembre 2019

Fervent Mind

Tranquilize

par Chrysostome Ricaud

Fervent Mind est le premier album d’un jeune groupe de rock progressif norvégien mené par une chanteuse/compositrice non dénuée de talent, Live Sollid Schulerud.

Le disque commence tout doucement par un entremêlement de voix féminines éthérées. Lorsque celles-ci atteignent leur climax, entre en scène une rythmique basse-batterie lancinante. On se croirait alors chez Massive Attack. Cette deuxième composition prend le temps de monter en puissance pour grimper dans son dernier tiers vers une tension telle qu’on n’attend plus qu’une chose, que ça explose enfin ! Mission partiellement réussie avec «  Fervent  » qui rappelle «  Blackest eyes  » de Porcupine Tree dans sa structure : un riff metal puissant contraste avec des parties vocales mélodiques jazz-pop. La chanson se termine par un énorme solo de guitare (évoquant le vol du bourdon avant de s’échapper dans une folie déstructurée rafraichissante) qui a pour étrange particularité d’être l’unique solo de Simen Skrebergene sur tout l’album.

Après avoir exploré autant d’univers en seulement trois titres, le groupe se montre malheureusement moins aventureux et semble finalement surtout puiser ses influences chez le maître du prog actuel, Steven Wilson. Il y a pire influence me direz-vous, et surtout la carrière de ll’ex-Porcupine Tree est tellement éclectique qu’il y a de quoi dresser un tableau assez diversifié en ne puisant qu’à cette seule source. Mais les connaisseurs se retrouveront rapidement à jouer au jeu des ressemblances avec les morceaux du sieur Wilson, et on regrette que Fervent Mind, qui a pourtant été à très bonne école, ne brasse pas un peu plus ses influences pour aboutir à un résultat plus original.

Pour un premier album, Tranquilize est prometteur. Les compositions sont bonnes, l’interprétation est de haut niveau et la production est remarquable. Si la ressemblance avec l’univers wilsonien peut être perçu comme un manque d’originalité, certains y verront une belle occasion pour patienter entre deux disques de Steven. Avec de telles qualités de base, gageons que Fervent Mind saura développer un peu plus son propre univers avec le temps. On guettera donc la prochaine sortie de ces Scandinaves avec attention.

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir