coup de coeur
29 Juillet 2019

Big Big Train

Grand Tour

par Julien Giet

Le gros gros train ajoute un nouveau wagon à sa discographie déjà bien fournie. Grand Tour est donc le 11ème album du groupe si on considère les deux parties de English Electric comme une seule entité. Le moins que l'on puisse dire est que la cadence du Big Big Train ne ralentit pas, autant sur le plan qualitatif que sur le plan quantitatif.

Initié au XVIe siècle, Le Grand Tour constitue en un voyage éducatif effectué à travers le Saint Empire Romain par la jeunesse aisée. Le parcours du Grand Tour avait pour but de former certains jeunes privilégiés à la culture (découverte des œuvres et monuments), à la politique et à la géopolitique ou encore à l'apprentissage d'autres langues dans le but de générer une élite sociale. Ce sujet est un excellent support pour Big Big Train qui nous a déjà souvent habitué à baser sa musique sur des faits et personnages historiques. L'excellente chanson «  The Florentine  » nous parle, par exemple, de Leonard de Vinci en décrivant d'abord concrètement son œuvre visionnaire avant de basculer sur une seconde partie plus évasive laissant émaner des pensées philosophiques quant à l'impact de l’œuvre du Florentin. « Voyager » délivre un texte aux multiples niveaux de lectures qui lie de manière fascinante le périple des sondes Voyager à travers l'univers avec les pérégrinations de Pythéas (explorateur grec) parti en bateau découvrir la Mer du Nord au IVeme siècle avant Jésus Christ. « Theodora of Green and Gold » a pour thème une mosaïque se situant dans la basilique Saint-Vital à Ravenne (Italie) qui met en scène l'impératrice Théodora (VIeme siècle après Jésus Christ) représentée majoritairement par des couleurs vertes et or. Ce ne sont que quelques exemples mais chaque chanson a son histoire décrite dans le livret très généreux qui accompagne l'album.

La richesse musicale de Big Big Train serait vertigineuse si elle n'était pas si bien agencée par des architectes de génie : musicalement, l'album est exemplaire en tous points. Big Big Train s'est fait spécialiste des transitions, rendant chaque partition d'une chanson cohérente avec celle qui la précède ainsi qu'avec celle qui la suit dans la fluidité la plus transparente. Chaque chanson est pertinente dans son propos ainsi que dans son exécution irréprochable. On ressent sans mal les influences d'un Genesis inspiré et réincarné pour le meilleur, notamment à l'écoute d'un chef d’œuvre tel « Ariel » (fantaisie liant le personnage Ariel de la pièce “ La Tempête ” de Shakespeare ainsi que Ariel, bateau construit par le poète Percy Bysshe Shelley sur lequel il trouvera la mort à l'issue justement d'une tempête en mer. Expliquer le sens d'une chanson de Big Big Train est irrésistible.).

Exemplaire est le mot qui correspond le mieux à Grand Tour. Aussi exceptionnel dans la forme que dans le fond, cet album est un indispensable, classique à en devenir.

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir