:|
05 Novembre 2008

Ragnarök

Path

par Christophe Gigon
Cet album porte très bien son nom. Cette troisième oeuvre (en trente-trois ans !) nous emmène, tout au long d’un magnifique chemin d’automne, en des contrées envoûtantes. L’ombre du chameau d’Andy Latimer plane et s’enfuit pour laisser la place à des ambiances plus tortueuses chères au Roi Cramoisi de la première époque (« I Talk to the Wind »). Ragnarök est un groupe progressif suédois qui fait partie de la première mouvance du genre. Le premier album, sorti en 1975, reste de facture très classique et doit beaucoup aux maîtres britanniques de l’époque, tout en y apportant cette touche originale, fruit de l’influence du folk scandinave. Le groupe se dissout au milieu des années quatre-vingt. Après une reformation avortée à l’aube des années quatre-vingt-dix, Ragnarök cesse d’exister jusqu’en 2008 ! On prend les mêmes et on recommence, l’équipe est au grand complet. Même l’ingénieur du son mythique d’alors est venu cheminer de concert avec les musiciens. Path contient huit plages instrumentales de toute beauté, délicates et éthérées, essentiellement basées sur le travail des guitares électriques et acoustiques. L’ensemble est fort agréable et l’ambiance magique. Certes, l’amateur éclairé reconnaîtra ici ou là des envolées dignes du meilleur Camel et de structures plus complexes telles que celles que chérissait alors le grand Robert Fripp. Foin de démonstration technique ici. Place au rêve et à l’évasion par le son. Chemin pédestre interdit aux fous du volant !
  • Année: 2008
  • Label: Musea

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir