:)
28 Mai 2019

Akku Quintet

Départ

par Julien Giet

Le jazz peut se pourvoir de propriétés multiples. Un pan du jazz se concentre sur la performance virtuose. Un autre côté du jazz peut avoir pour objectif le swing ultime afin d'enflammer la piste de danse. Une autre facette du jazz peut aussi avoir une visée quasi cinématographique. C'est dans cette catégorie que s'illustre Akku Quintet à travers Départ.

La première constatation utile est l'aspect narratif de la musique de Akku Quintet. La première piste, «  Largo  » , est un excellent exemple de leur capacité de mise en scène. On construit d'abord un univers pas à pas. On étoffe cet univers de manière cohérente en l'enrichissant afin de lui donner du corps. Une fois l'univers posé, on raconte notre histoire ; suite à un decrescendo, c'est une modulation harmonique qui va relancer notre perception du monde et de l'histoire installée par Akku Quintet. Tout ce procédé fonctionne de par l'aspect hypnotisant de la musique du groupe qui sait intelligemment user du minimalisme pour mettre en valeur un élément donné à un instant T, tout comme une caméra qui choisirait d'effectuer un focus sur le seul élément éclairé d'une scène plongée dans le noir. Voici en quelques mots comment il est possible de ressentir cette seule première piste de l'album Départ .

Dans l'ensemble, chaque piste incarne une invitation à un voyage dans un lieu différent. Départ peut s'imaginer comme un livre interactif nous proposant 5 destinations, 5 scènes qu'il nous appartient de découvrir au gré d'une narration subtile et inventive qui ne manquera pas de surprendre. Musicalement varié, l'ensemble ne tombe jamais dans le piège de la redondance qui pourrait guetter un style centré autour de la répétition. Un élément de détail toujours bien senti viendra à chaque fois redéfinir l'équation pour emmener la musique vers une autre image par le biais de transitions propres qui ne sortent jamais l'auditeur de la transe. Cette transe qui peut amener à frissonner à l'écoute de «  Breeze  » qui nous plonge dans le froid mystérieux. Cette même transe qui peut inconsciemment amener les battements de notre cœur à accélérer lors de la scène d'action de «  Made in China  » .

Départ est la bande originale d'un film que l'auditeur prendra soin d'imaginer. Cette puissance narrative couplée à la performance impeccable hypnotique des musiciens font de Départ une expérience introspective des plus intéressantes que l'on aime réitérer.

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir