:)
20 Mars 2019

Down to the Bunker

Misery

par Julien Giet

Alerte : à l'approche des secousses qui nous attendent, descendons vite nous réfugier dans le bunker. Bien qu'au final, un tel abri n'épargnera pas nos cervicales du balancement intempestif et irrésistible de nos têtes au gré du rythme de la musique… A méditer.

Down to the Bunker contre-attaque en ce début d'année avec un nouvel album aux teintes métalliques alternatives nourries de djent conférant un aspect progressif bienvenu. L'excellent exemple illustrant cette mixture efficace est la chanson titre « Misery » contenant à elle seule ambiances glaciales frissonnantes, rythmiques à la Tesseract, refrain fédérateur, … « The Asylum », « Ethics » ou encore « Machine » auront vite fait de vous faire battre la mesure de la tête sans même que vous vous en rendiez compte. « Lost in the Desert » s'offrira même le luxe d'apporter une touche neo-metal appréciable nous renvoyant un court instant aux meilleures heures de Korn. Au global, il est fort agréable de remarquer à quel point le groupe sait cacher la complexité de ses chansons derrière un groove aux allures de rouleau compresseur ; inarrêtable.

Pour ce qui est de l’exécution dans son ensemble, c'est parfait. Chaque musicien a sa place et se l'approprie avec brio. Le duo basse/batterie est d'une précision redoutable, les guitares ne se gênent jamais, la voix est impressionnante dans l'intensité. Le son de Down to the Bunker ne manque pas d'énergie qui se fait presque physique dans son ressenti auditeur tant leur puissance semble palpable. Pour faire court, la production est impeccable.

Descendez vite dans le bunker si c'est nécessaire. Mais n'oubliez pas d'emporter ce disque avec vous, vous ne le regretterez pas.

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir