coup de coeur
25 Février 2019

Merope

Naktės

par Choreo
dans

Tout droit venu de Lituanie, voici Merope et leur troisième album Naktės. Pour les non initiés, ce titre signifie « la Nuit » et c'est on ne peut plus logique puisque c'est l'univers nocturne qui est la colonne vertébrale de ce disque. Cette fois-ci, Merope est constitué de trois musiciens (ils étaient cinq pour l'album précédent): Indrė Jurgelevčiūtė (voix/kanklès), Jean Christophe Bonnafous (bansurî) et Bert Cools (guitare/électronique). Le kanklès est un instrument lituanien à cordes pincées semblable au koto dans son mode de jeu, le bansurî est une flûte indienne. Tous ces timbres qui nous sont exotiques se mêlent à la voix, la guitare et à l'électronique et sonnent en parfaite osmose.

Cet équilibre rend l'écoute de l'album extrêmement agréable et d'entrée de jeu on est installé dans une ambiance très intimiste. L'enregistrement est impeccable et il n'y a sûrement rien à redire sur ce point. Tout est clairement présent et l'on distingue toutes les interventions. Ce qui est amusant c'est que malgré le côté intime dû à la douceur des morceaux et à la formation peu imposante, le spectre sonore est incroyablement large. C'est une véritable nuit étoilée qui nous est présentée, on oublie toute notion de temps et on se laisse bercer par l'interprétation suave des trois musiciens. « Arklys » est un titre magnifique où chaque intervention est judicieuse : la nuit nous recouvre mais ce n'est pas une nuit froide, au contraire ce titre est chaleureux. Mais le climax de cet album est sûrement « Naktės ». Un chant qui sonne comme un air populaire, des nappes électroniques qui s'intensifient et impressionnent avant d'engloutir le reste des instruments pour ne former qu'une sorte de magma sonore tout en restant harmonieux, c'est du grand art.

Merope nous offre un magnifique album tout en douceur et à la cohérence sans faille. On passe par des paysages baltiques froids, de verts pâturages tout en faisant un saut dans l'abstraction; les timbres sont originaux et se marient parfaitement. On ne décroche pas une seule seconde de l'écoute. Il est plus que conseillé d'écouter ce Naktės avec un bon casque pour en apprécier toute son étendue sonore. Laissez-vous emporter au fin fond de la Lituanie, vous nous en direz des nouvelles !

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir