:)
26 Novembre 2018

Oak

False Memory Archive

par Ancestor
dans

Après un premier disque charismatique en 2016, Lighthouse, les présentement trois Norvégiens d'Oak (suite de la perte de leur guitariste) reviennent enfin. Flanqués de quelques invités, ils semblent bien décidés à émerveiller nos oreilles sensibles et boulimiques.

A dire vrai, False Memory Archive ne diffère guère de son devancier, le groupe s’adonnant toujours à une sorte d'art rock des plus alléchants. « We, The Drowneds » inaugure cet enregistrement par quelques bruitages électroniques et rythmiques, des éléments récurrents qui interviennent fréquemment, de façon toujours opportune. Le clavier, autre élément encore plus prééminent, s’immisce dans le couplet. Puis le refrain éclate, délivrant une volée de voix entremêlées qui donne envie de chanter à pleins poumons (de même pour l’irrésistible « False Memory Archive »)… Le chant est chaleureux, les voix se combinent en de magnifiques harmonies. Outre les arrangements léchés, les atmosphères souvent assez douces, on retrouve des montées en intensité et quelques bizarreries qui s’allient à de jolies mélodies. De même on notera, entre autres, « Intermezzo », une courte pièce romantique de piano, et le final instrumental et monumental de l’étrange « Lost Causes » dans lequel brame un saxophone décapant.

Cet album est en somme un petit bijou de pop prog nordique… Un disque certes plus dense que le précédent, peut-être un peu moins éclectique, et pourtant, aussi captivant !

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir