:)
12 Novembre 2018

Spectrum Orchestrum

It’s About Time

par Aleksandr Lézy

Le temps ne semble pas avoir de prise sur le Spectrum Orchestrum. C’est au fil des humeurs que ce groupe d’improvisation lillois d’influence progressive décide ou non de mettre en boîte ses déambulations musicales. Quatre ans après Suburbs, il était vraiment temps d’offrir un nouvel album. It’s About Time démarre en trombe avec un départ explosif, imprégné d’un besoin de libération frontale. Ce court morceau « Three To One » annonce une suite longue et charnue dans laquelle beaucoup de choses se mettent progressivement en place tout au long de sa grosse demi-heure. Le groupe échange, triture ses instruments, installe une ambiance, puis quelques motifs apparaissent et tournent encore et encore comme parfois chez Soft Machine. Cette prise apparait comme une évidence, quelque chose de réfléchi alors qu’en fait c’est juste l’improvisation qu’il fallait garder. Tantôt méditatif, tantôt mélancolique, toutes les idées affluent sans hésitation, d’un bloc captivant. En fait, « About Time » est l’instant du disque, son paroxysme. Et lorsque l’on pense que c’est fini, le Spectrum nous rappelle à l’ordre avec « Not The End », une dernière épreuve d’une dizaine de minutes dans un univers jazz expérimental savoureux presque cathartique, sans violence ni déferlement de bruits, tout en inspiration sous l’eau. It’s About Time est la concrétisation d’un esprit d’équipe, d’une cohésion de groupe mais surtout d’une incroyable capacité d’interagir et rebondir en temps réel sur des propositions pas souvent évidentes. Voici un groupe qui se lance des défis, et celui-ci est pleinement réussi !

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir