:)
28 Août 2018

Mathias Eick

Ravensburg

par Chrysostome Ricaud
dans

Mathias Eick est un talentueux trompettiste norvégien que vous avez pu entendre aux côtés de Jagga Jazzist, Manu Katché, Motorpsycho, The Gathering, Arcturus, Ulver, Youn Sun Nah … la liste (non exhaustive) est aussi interminable qu’ éclectique ! Mais au-delà des featurings, sa carrière solo mérite amplement qu’on s’y intéresse. Ravensburg est déjà son quatrième album en tant que leader, et sur celui-ci il est accompagné par ses compatriotes Håkon Aase (violon), Andreas Ulvo (piano), Audun Erlien (guitare basse), Torstein Lofthus (batterie) et Helge Andreas Norbakken (batterie et percussions). La captation des instruments est d’une précision et d’une pureté cristalline, et le jeu de chaque instrumentiste est tellement maîtrisé, personnel et inventif qu’on a parfois envie d’écouter l’album en écoutant plus spécifiquement l’un d’entre eux pour mieux apprécier sa partie. De manière assez originale, c’est un couple violon et trompette qui occupe le devant de la scène. Morceau après morceau, ces deux instruments font preuve d’une grande complicité en se mêlant, se suivant, se complétant ou se répondant selon les moments.

Le disque propose un véritable voyage à travers lequel les musiciens varient les ambiances. En effet, si une atmosphère caractéristique des disques scandinaves d’ECM sert de fil conducteur à tout l’album, au fil des titres, diverses émotions sont évoquées, de la mélancolie de «  Family  » à la sérénité de «  Parents  » et de «  Ravensburg  » en passant par l’insouciance de «  Children  » ou la beauté instable de «  Friends  ». Comme l’indiquent leurs noms, les compositions sont inspirées par les proches de l’artiste, ce qui confère à l’album dans sa globalité une atmosphère très intimiste. Régulièrement, Mathias double les mélodies de sa voix angélique, ce qui participe à rendre les morceaux encore plus touchants et habités. Mathias Eick est sans aucun doute à placer dans la lignée de trompettistes qui comptent actuellement, aux côtés de Dave Douglas, Paolo Fresu, Enrico Rava, Nils Petter Molvaer, et ce quatrième effort solo mérite toute votre attention.

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir