coup de coeur
17 Juin 2018

Pryapisme

Epic Loon OST

par Choreo

Difficile d'attribuer un genre à cet ovni... Des riffs de guitare hard métal, une trompette jazz, des drops à gogo en passant par de la musique traditionnelle. Pryapisme ne nous facilite pas la tâche... Cependant vous pouvez être sûr que le mot « déjanté » est celui qui correspond le plus à cet Epic Loon OST ! Cette « bande son » n'est pas n'importe laquelle, c'est bien celle d'un jeux vidéo (oui oui). Le principe de ce jeu développé par Macrales Studio (un indépendant français) est de contrôler des aliens qui viennent envahir la collection de films du jeune Joe. Le joueur est donc immergé dans l'univers (parodié) de quatre longs métrages iconiques à savoir : Alien, Jurassic Park, Dracula et Godzilla. L'album est ainsi divisé en quatre parties, chacune correspondant à l'un des films.

Impossible de lister exactement tous les états par lesquels on passe pendant l'écoute d'Epic Loon OST, c'est juste démentiel ! En une fraction de seconde, on est transporté du fin fond de la savane à une rave party, d'une église gothique sinistre à une péninsule japonaise. On est en plein trip du début à la fin ! C'est de la pure extase et malgré la multitude de titres (29 en tout) on ne se lasse pas. Le groupe maîtrise à la perfection son sujet. Les morceaux sont courts mais ils arrivent tout de même à aller au bout de leurs idées. C'est bourré de références, aussi bien dans les titres (tous les amateurs de pop culture se régaleront à leur simple lecture) que dans les compositions en elles-mêmes. Un petit rappel de « Boléro » de Ravel par ci, une planète « Mars » de Gustav Holst par là, des sonorités de jeux d'arcades 90's qui se mêlent aux violons à la Secret Chiefs 3. Les scènes sont indescriptibles et n'ont aucun sens. C'est justement ça qui est génial ! Ça ne se prend pas au sérieux et pourtant Pryapisme entre sans aucun soucis dans la cour des grands.

Amateurs de sensations fortes, foncez écouter ce bijou d'absurdité. C'est tout simplement dingue ! Un mixage exemplaire, des musiciens déchaînés, des ambiances stratosphériques et surtout une bonne grosse dose d'humour. Un tonnerre d'applaudissement pour ce groupe français (la production locale a vraiment du bon) qui va faire parler de lui c'est sûr et certain. On leur souhaite que cet « Epic Loon » (le jeu sort le 28 juin sur PC, Xbox One et PS4) leur ouvre les portes du succès et surtout qu'il donne aux joueurs de tout âge le goût pour le métissage musical.

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir