:)
02 Avril 2018

Thinking Plague

Hoping Against Hope

par Aleksandr Lézy

La sortie d’un album de Thinking Plague est devenue un événement en soi au fil du temps. Depuis sa création et son premier disque en 1984, il aura fallu attendre entre deux et neuf ans, en moyenne cinq, pour savourer une nouvelle publication des Américains menés depuis le début par Mike Johnson. Depuis Decline and Fall sorti en 2012 chez Cuneiform Records, le line-up n’a pas trop changé, on y retrouve plus ou moins les piliers de la formation. Avec un titre qui ne respire encore une fois pas la joie de vivre, Hoping Against Hope n’échappe pas à la pochette sombre, qui graphiquement suit les angles et couleurs des trois derniers albums. La musique suivra-t-elle, elle aussi, les contours du Rock In Opposition dont Thinking Plague a le secret ?

On retrouve sur cet album des musiciens confirmés comme l’impressionnant Dave Willey à la basse, Mark Harris qui officie également au sein de Hamster Theater, aux saxophones, clarinettes et autres flûtes, Bill Pohl de The Underground Railroad partageant les guitares avec son leader et compositeur Mike Johnson, Robin Chestnut à la batterie, la fantastique Elaine Di Falco dont les apparitions sont fulgurantes, sans oublier quelques invités dont Simon Steensland !
Hoping Against Hope s’étend sur six morceaux, du court au long avec toujours cette atmosphère si particulière. L’étrange et l’angoissant côtoient le sombre et la folie. Propre au style musical développé ici, l’auditeur est propulsé dans des spirales de sons ultra complexes, ultra travaillées et finalement cohérentes lorsqu’on prend le temps de se plonger dans cet édifice instrumental torturé.
Thinking Plague est assez unique en termes de recherche et de longévité dans la sphère du Rock In Opposition. Certes, le groupe répète ce qu’il sait faire encore et encore mais lorsque c’est bon et original, est-ce vraiment un inconvénient ? La production du disque est équilibrée, les nombreuses textures plutôt bien réparties dans le spectre général, avec toujours ce goût pour le côté très brut voire rêche et parfois grinçant des instruments.

Thinking Plague et son Hoping Against Hope marquent des points, beaucoup de points même. L’album semble rapidement être un incontournable du genre. Il fait suite à un Decline and Fall qui manquait un peu de vie et redonne une impression de cohérence malmenée. Cependant, espérons que la mise en suspens toute récemment annoncée de Cuneiform Records ne remettra pas en cause l’avenir de ce groupe si brillant.

Commentaires 

#1 hi 29-05-2018 00:42
Admiring the time and effort you put into your site and in depth
information you present. It's good to come across a blog every once in a while that isn't the same old rehashed information. Excellent read!
I've bookmarked your site and I'm including your RSS feeds to my Google account.
Citer

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir