:)
12 Mars 2018

Long Distance Calling

Boundless

par Ancestor

Long Distance Calling, un groupe allemand formé en 2006, développe ses fondamentaux au cœur de la sphère nébuleuse du post-rock. Toutefois, ils pratiquent une musique qui n'a abandonné ni l'ardeur ni le punch venus du rock. TRIPS, l'album précédent, offrait pour le genre abordé une large part au chant et s'agrémentait de claviers très présents, le premier est ici abandonné et le second à présent utilisé avec parcimonie.

Les instruments qui tissent Boundness ont une présence et une profondeur remarquables, ce qui entretient une intensité de tous les instants. Les morceaux se déroulent en une progression récurrente ancrée dans un dynamisme turbulent. Les riffs saturés des guitares se combinent très souvent à une basse qui ronronne sauvagement. Le batteur n'hésite pas avec les martellements de fûts, colonne vertébrale autant que moteur à propulsion permanent, alors que les ouvertures planantes font concurrence à des relâchements rêveurs. Les ambiances et les nuances se succèdent, canalisant la vigilance de l'auditoire. A cette fin, tout est permis : crescendo fulgurants, breaks délassants, escalades en puissance, mélodies et leitmotivs à géométrie variable. A noter, « Like A River », pour son atmosphère western (!) et son envol mélancolique au violon.

Un album attachant en forme d'un retour aux sources et qui met en exergue une instrumentalité multicolore. Un autre voyage fascinant au cours duquel le guide fait à nouveau preuve d'un talent qui ne reste plus à démontrer.

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir