:)
04 Mai 2017

Sleepmakeswaves

Made of Breath Only

par Julien Giet

Forts du succès critique (et mérité) de leurs deux premières productions, les Australiens de Sleepmakeswaves reviennent trois années après l'excellent Love of Cartography nous proposer une nouvelle fois leur vision du post-rock à travers un troisième album réalisé via un financement participatif au succès détonnant. Soutenu par le label allemand Pelagic Records (qui contient dans son écurie des pointures du genre, telles MONO, God Is an Astronaut, The Ocean, Hypno5e ou encore Cult of Luna), le quartet originaire de Sydney a sorti l'artillerie lourde pour présenter un album dans la droite lignée qualitative de leurs précédents travaux.

Tout d'abord il paraît essentiel de souligner la qualité de la production globale de l'album. Les plages électroniques ambiantes contrastent de manière cohérente avec les guitares saturées et ne viennent jamais parasiter l'ensemble (on peut citer pour exemple la pièce musclée « Into the Arms of Ghosts » sur laquelle la musique se fait parfois tribale, soutenue par des séquences électroniques remarquables sans toutefois se faire remarquer). Ces nappes apportent une atmosphère agréable et prenante rendant presque palpable l'univers sonore exposé par le groupe (en témoigne le pont de « Toundra »). Made of Breath Only est un voyage mouvementé qui se savoure dans son entièreté pour des conditions d'immersions optimales. Des contrées glaciales de « Toundra » à la chaleur de « Midnight Sun » et de son final alliant guitare acoustique et instruments à cordes frottées, les images venant illustrer ce périple n'ont aucune difficulté à émerger d'une imagination fertile. Condensé parfait du talent de dosage du combo australien, la piste « Glacial » construit lentement son atmosphère pour la faire évoluer en un mur de son redoutable avant de laisser retomber la pression, le souffle. Toute cette maîtrise du son et des arrangements se met parfaitement au service d'une musique finement composée ne comportant aucun temps faible ; les subtilités de structure arrivent toujours au bon moment pour sortir l'auditeur d'une éventuelle lassitude due à l'aspect redondant évident du style. Sleepmakeswaves a mis les moyens dans son œuvre sans pour autant les exposer gratuitement aux oreilles des auditeurs et sait utiliser ses ressources avec maîtrise et parcimonie.

Comme le dit l'adage célèbre, jamais deux sans trois : Sleepmakeswaves continue à asseoir sa réputation sur l'univers post-rock instrumental. Avec ce troisième album, le groupe poursuit ses efforts réalisés jusqu'ici pour insuffler un vent de fraîcheur au genre post-rock qui en a besoin. Made of breath Only est passionnant et se laisse savourer aisément.

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir