coup de coeur
16 Février 2017

Anarchist Republic of Bzzz

United Diktaturs of Europe

par Aleksandr Lézy

Anarchist Republic of Bzzz, c’est tout un programme ! Confronter les idées, les genres, les principes fondamentaux qui régissent généralement les styles. Les musiques mixtes apportent toujours leur lot de surprises mais peuvent vite s’enfermer dans un ghetto d’idées par opposition au modèle populaire existant. Avec ce collectif regroupant personnalités d’horizons divers, le voyage risque d’être mouvementé et riche en émotions.

Deux figures emblématiques du jazz sont à l’honneur : Archie Shepp, l’un des pionniers du free jazz aux saxophones, et Arto Lindsay, éminent guitariste, initiateur de la no wave avec DNA entre autres. Dans la catégorie rock et associée, Luc Ex de The Ex à la basse et Timba Harris de Secret Chiefs 3 et Estradapshere au violon. Dans la catégorie hip-hop, c’est aussi un festival avec les présences étonnantes de Mike Ladd poète adepte du « spoken word », Juice Aleem, le « freestyler » anglais plus prolifique en invité qu’en son nom propre et Rojda Senses, une chanteuse orientale turque. Sans compter les joueurs de darbouka, de kanun et de saz électrique et l’improvisateur français ErikM aux platines. Tout ce beau monde est réuni sous la houlette de Seb el Zin, guitariste multi-instrumentiste français du groupe psychédélico-futuriste Ithak.
Le but n’étant pas de faire la biographie de chacun ni d’énoncer tous leurs parcours respectifs, il fallait tout de même prendre le temps de faire le point afin de se rendre compte que, sans avoir écouté encore une note, le projet a de quoi séduire rien qu’en citant des noms ! Le mariage de tant de personnalités associées à leurs différentes cultures et expériences rend cet album United Diktaturs of Europe un formidable objet de propagande auditive.
Des formations ou artistes hip-hop comme Jedi Mind Tricks ou Jeru the Damaja ont tenté le métissage des sons abstraits. Des formations plutôt rock comme Beastie Boys ou même Rage Against the Machine y ont mélangé le rap et les guitares électriques. Ici, c’est une orgie de mélanges, une grosse marmite expérimentale où tout s’intègre et se percute à la fois dans un chaos hyper organisé.
Ce conglomérat de sonorités acides agresse de toutes parts dans le bon sens. Chaque titre achève une sorte de recherche intense, comme si chaque musicien impliqué était possédé. Les fréquences affluent sans cesse de manière épileptique. Toutes les strates de cet album se superposent de manière tellement naturelle et tellement abstraite à la fois que c’en est bluffant. Un morceau comme « Dark Mirrors » représente à lui seul la puissance du concept !

« United Diktaturs of Europe » est un album hallucinant et subversif superbement produit qui réussit à réunir les contraires, les opposés, les faire cohabiter de manière totalement jubilatoire et transgressive. En une bonne demi-heure, Anarchist Republic of Bzzz renverse les codes établis et fait s’effondrer les barrières culturelles et musicales dans un capharnaüm prodigieusement dantesque.

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir