:(
25 Janvier 2017

Galactic Empire

Galactic Empire

par Dan Tordjman

Il y a longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine, la Rébellion fut matée. Un groupe de soldats venu de l’Etoile de la Mort mit la main sur des instruments et se mit alors à en jouer. Naquit alors le Galactic Empire band. … ?

Bon cessons la plaisanterie et rentrons dans le vif du sujet. Après avoir fait le buzz sur la toile, ce groupe sort là son premier album après avoir rassemblé près de 61 000 dollars via le financement participatif, qui a priori devrait être dépensé dans les vidéos.

L’excitation tend à gagner à la vue de la pochette et également à l’écoute du « Main Theme » qui surprend, car il annonce foncièrement la couleur. Les thèmes composés par John Williams se voient alourdis. L’orchestration est remisée au placard remplacée par une batterie lourde. Hérésie ou coup de poker ? Audace ou manque de respect ? Les puristes seront libres de se positionner sur la question après avoir ingéré le disque. Pour l’auteur de ces lignes, habituellement très enclin au changement et la sortie des sentiers battus, il manque un équilibre entre subtilité et originalité. Il convient de saluer le travail d’harmonisation et d’arrangement des guitares. Bon, avec trois guitaristes dont Dark Vador dans la formation, c’est obligé, la Force est avec le groupe. Soit ils font du Maiden, soit ils tentent de rendre hommage à Brian May, le maître en la matière. Le souci, c’est qu’ils sont passés du côté obscur et de ce côté, ben, il y a cette manie de trop vouloir en faire et surtout de trop vouloir en mettre. Partout. C’est franchement dommage et pour le coup, regrettable. Car avec de la persévérance, on poursuit l’exploration du disque en espérant trouver la petite touche de finesse sur ces quelques quarante-cinq minutes de brut qui devraient toutefois ravir les fans de Djent, et autres amateurs de rythmiques alambiquées et peu conventionnelles. Le fameux thème de la « Band Cantina » ainsi que « The Throne Room : End Title » se revoient revisités et font dessiner un petit sourire en coin. Pas suffisant pour autant pour qualifier cette première livraison de franche réussite. Pourtant les idées sont là. Mais comme le disaient Dark Vador et Yoda à Luke Skywalker lors de leur première rencontre : « La Force est avec toi, mais tu n’es pas encore un Jedi, tu dois désapprendre tout ce que tu as appris ». Ici, c’est pareil.

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir