:)
25 Novembre 2016

Animals As Leaders

The Madness Of Many

par Ancestor

Le Djent... Un genre capable d'engendrer de l'excellent - assez rarement hélas - , et bien entendu, du pire - souvent, malheureusement -. Animals As Leaders, dans une esthétique où seuls les instruments ont voix au chapitre, survole de haut ses congénères, une technique insolente et une audace sans borne lui permettant d'oser nombre d’extravagances.

The Madness Of Many succède avec succès à The Joy Of Motion, le groupe sautant allègrement de cap en cap, dans un élan apparemment sans entrave. La première piste, « Artmophobia », illustre bien la prodigalité de ce disque un brin avant-gardiste : elle démarre avec une guitare en style cithare, ostensiblement hindouiste, sur laquelle se greffent petit à petit des rythmiques aussi frénétiques que peu académiques, en complet déphasage de tempo avec le thème de départ... Le tableau est dressé : nous sommes dans un monde résolument moderne, de transformation, d'absorption, où se mélangent allègrement, entre autres, Jazz Rock et Djent. La plupart des morceaux s’apparentent à des maelströms, sièges organiques de gimmicks qui glougloutent goulûment... Tous les instruments y jouent selon la conjoncture un rôle prépondérant, mélodiquement et rythmiquement, comme autant d’exploits idéalement assimilés à l’ambiance de chaque titre, en osmose totale avec les atmosphères proposées. La fin du disque, campée sur des guitares électro-acoustiques, est plus tranquille, bien qu’aussi alambiquée que ce qui précède.

Animals As Leaders invente à tout instant des espaces qui n'existaient pas, qui nous pulvérisent dans des univers inédits, presque systématiquement exacerbés, et cependant riches d'une subtilité et d'une diversité indéniables. Quelques-uns n’y verront que l’ennui d’une suite de notes infinie jouée à une vitesse superluminique dans le froid du vide absolu, d’autres acclameront un magma effervescent, torturé et ardent, d'où fulgurent des envolées de superbes mélopées… Un choix qui peut être cornélien !

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir