coup de coeur
21 Novembre 2016

Maschine

Naturalis

par Raphaël Dugué

Fondé par deux anciens membres de Tangent, Luke Machin et Dan Mash, le groupe Maschine sort avec Naturalis son deuxième album chez Inside Out. Dans un style de rock progressif assez classique, les Britanniques parviennent à se démarquer de façon habile. D’entrée de jeu, il est clair que les musiciens connaissent leur sujet du bout des doigts, rythmique acrobatique, morceaux à tiroirs, passages instrumentaux de haute volée et solos expressifs sont de la partie. Mais au delà des poncifs, Maschine possède une identité bien affirmée avec notamment un duo de chanteurs formé par la claviériste Marie-Eve De Gaultier et le bassiste Dan Mash qui se complètent parfaitement sans que l’un vienne prendre le dessus sur l’autre. Le quintette possède aussi un vrai talent pour les mélodies et les ambiances qui rappellent les meilleures heures d’une tradition qui remonte à Genesis ou Happy The Man. Dans une complexité toute discrète faite de rythmes versatiles et d’entrelacements instrumentaux subtils, les équilibristes de Maschine élaborent des morceaux vibrants et lyriques sans tomber dans les travers du genre. Les influences jazz-rock discrètes ou les passages plus nerveux qui parsèment le disque ne viennent jamais casser son homogénéité. Loin des effets de mode parfois agaçants qui traversent le genre progressif actuel, Naturalis est un album intemporel, une véritable réussite pour un groupe dont la popularité ne devrait pas tarder à exploser.

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir