:)
26 Septembre 2016

Kansas

The Prelude Implicit

par Florent Canepa

Voici venu le temps d’un autre poids extra-lourd du progressif et même du rock en général, une relique issue d’une époque où les groupes sentaient bon les états et villes des Etats-Unis. Kansas, c’est aussi un peu l’Arlésienne. Ayant perdu de sa superbe à la fin du siècle dernier, le groupe avait émis un souffle à l’aube du troisième millénaire pour finalement retomber dans un oubli courtois. Alors pourquoi reprendre la parole après seize ans de silence. Et pour qui ?

Kansas, pour être totalement objectif, est plus aujourd’hui Topeka, sa capitale inconnue que Kansas City, sa ville la plus emblématique. Exit Steve Walsh et Kerry Livgren, il ne reste en réalité de l’histoire que la section rythmique, le batteur Phil Erhart et le bassiste Billy Greer, arrivé lui-même après le démantèlement de 1985. Côté violons, c’est David Ragsdale qui officie et non l’originel (et toujours invité à l’occasion de concerts, on n‘est pas rancunier) Robby Steinhardt. Oui, Kansas c’est un peu « Les feux de l’amour ». Ça change beaucoup au niveau du casting et ce n’est pas toujours facile à suivre... Mais on signe toujours pour une nouvelle saison au cas où les spectateurs seraient encore vivants.

Alors venons en fait, musicalement qu’y trouvons-nous ? Alors qu’on s’apprêtait à descendre en flèche un sempiternel retour, il faut bien avouer qu’il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain. Certes le bébé est plutôt vieillissant que jeune premier mais la fougue et les mélodies sont toujours pittoresques même si parfois trop vampirisées par le rock FM (« Camouflage », entre Whitesnake et Rainbow, version Turner). L’énergie est aussi inédite comme ce « Summer » vitaminé ou « Rythm in the spirit » avec ses évolutions riffées de première main. Le grain du nouvel ambassadeur vocal Ronnie Platt a bonne allure (« Refugee », ballade gracieuse). L’animal se veut alors phénix, à l’image de sa pochette électrisante (et un peu kitsch, avouons-le). Au lieu de sacrifier son style sur l’autel de la modernité, le groupe renoue avec son histoire et assume son hard-rock d’un autre temps.

Le violon apporte toujours cette touche distinctive. Créé pour être un instrument phare dans l’architecture générale, il endosse l’héritage et, loin de ringardiser, marque la fidélité au style. Une pièce comme « The voyage of Eight Eighteen », le plus progressif des dix titres, montre toute la légitimité des instrumentistes en mode solistes, que ce soient violon, claviers ou guitares. Alors, certes, The Prelude Implicit ne va pas révolutionner les enceintes ou fonctionner comme un pur brin de nostalgie (la production n’est pas très seventies...), mais il offre un retour plus que décent et même fier aux Américains. Comme un pied de nez au récent retraité Steve Walsh, afin de lui montrer que l’engin peut encore faire pas mal de miles sur l’autoroute du rock. Histoire de démontrer aussi que sans eux, nous n’aurions sans doute pas les Frost*, Riverside ou Von Hertzen Bros. Et les pages de Chromatique comme celles des livres d’histoire du rock seraient bien plus maigres.

Commentaires 

#1 Elie Köpter 28-09-2016 07:09
Tut Tut !
Quand on connait Kansas, il ne faut pas oublier Richard Williams qui est guitariste du groupe depuis le début quand même.
Citer
#2 Gavin 23-05-2017 01:24
Good day very cool blog!! Guy .. Beautiful ..
Wonderful .. I'll bookmark your website and take the feeds
additionally? I am satisfied to find so many helpful info here within the post,
we need develop more strategies on this regard, thanks for sharing.
. . . . .
Citer
#3 chocolate 04-05-2018 00:46
It's the best time to make some plans for the future and it's time
to be happy. I've read this post and if I could I want to suggest you few interesting things
or advice. Maybe you could write next articles referring to this article.
I desire to read more things about it!

my web page chocolate
Citer
#4 choc 04-05-2018 09:43
Hello everyone, it's my first pay a quick visit at this web
site, and piece of writing is really fruitful in support of me, keep up posting such articles.


My web page choc
Citer
#5 StevCals 09-10-2019 08:44
Cialis Sur Internet Avis viagra Can You Take Amoxicillin With Tylenol
Citer
#6 free porn xxx 12-10-2019 22:02
It's very straightforward to fіnd oսt any matter on web
aѕ compared to textbooks, ɑѕ I foᥙnd this piece of writing at tһis web page.


Feel free to surf tօ my blog - free porn xxx
Citer
#7 free porn xxx 17-10-2019 10:12
Hellⲟ there, I discovered your blog by way of Google while looking foг a
relɑted subject, your site ɡot here uρ, it looks ցreat.
I have bookmarked it іn mү google bookmarks.

Ꮋi there, simply Ьecame alert to your blog viа Google, and located tһat it is trulү informative.
I am gonna watch оut foг brussels. I wiⅼl be grateful іf
you һappen to proceed tһis in future. Numerous folks ᴡill likely be benefited oᥙt
of уοur writing. Cheers!

mу web pаge :: free porn xxx
Citer
#8 porn vids 19-10-2019 16:18
This piece ⲟf writing оffers сlear idea in favor
ߋf tһе new users οf blogging, tһat
actuallу how to dο blogging and site-building.


Heгe is mү web ρage ... porn vids
Citer
#9 free porn xxx 20-10-2019 11:47
Wow! Ꭺt last I ɡot а website from ѡhеre Ι Ƅe capable
of genuinely ցet valuable data regardіng my study аnd knowledge.


Check out mү site ... free porn xxx
Citer

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir