coup de coeur
14 Septembre 2016

David Cross Band

Sign of The Crow

par Ancestor

David Cross est violoniste, d'un genre plutôt orfèvre, avec un talent de compositeur notable. Il marqua de sa patte les disques, ô combien éminents, Larks Tongues In Aspic et Starless And Bible Black, de King Crimson. Lui-même ne sortit d'ailleurs pas indemne de cette équipée : son œuvre est encore imprégnée des crescendo tumultueux et des moments les plus poétiques du Roi Cramoisi.

Dans ce nouvel album, Paul Clark, un de ses plus vieux acolytes, rempli le rôle d'expert en six cordes, Alex Hall celui de sorcier en touches noires et blanches. Les trois hommes tissent à l'unisson la toile subtile, fluide ou virulente, d'un univers parfois assez insolite, voire mystérieux. Quant à la paire basse / batterie, elle n'hésite pas à faire dans le difficulteux, à la fois pilier indéfectible et moteur du groupe. Les structures rythmiques qu'ils bâtissent font preuve d'une belle diversité et s'avèrent assez complexes pour enjôler l'oreille et titiller l'esprit. Le chanteur possède un phrasé, des accents, proches de ceux de John Wetton, colore ses vocaux d'effets électroniques de bon aloi.

Sans donner dans le rabâché, ce disque s'inscrit pleinement dans un style qui ne renie pas ses influences. Pour notre plus grand bonheur, il vient aussi errer de temps en temps sur les terres d'un monstre de la fin des seventies : le phénoménal U.K, hélas beaucoup trop tôt désagrégé... Quoiqu'il en soit, David et ses comparses signent ici quelques titres dignes de la musique qu'ils représentent. Et nous ne pouvons que vivement les en remercier !

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir