:)
24 Juillet 2008

Canvas Solaris

The Atomized Dream

par Aleksandr Lézy
Canvas Solaris est de retour avec un nouvel album plus tôt que prévu et c’est tant mieux après un Cortical Tectonics plein de promesses. The Atomized Dream offre un autre point de vue sur cette formation encore peu connue malgré déjà trois albums. Le groupe a radicalement changé son effectif passant de trois à cinq membres. Nathan Sapp (guitares) et Hunter Ginn (batterie) les membres fondateurs du groupe ont remplacé le bassiste/guitariste Ben Simpkins par trois nouveaux musiciens, ce qui est assez rare pour être signalé.

Si le line-up est complètement bouleversé, l’identité du groupe a l’énorme mérite d’être similaire voire peut-être même plus affirmée, signifiant une totale intégration des petits nouveaux. L’empreinte par trop technique de l’album précédent s’est un peu calmée pour laisser plus de place et d’emphase au talent de Donnie Smith aux synthétiseurs analogiques. Les morceaux sont maintenant plus fournis mais aussi plus accessibles même si le niveau reste considérable. Les mélodies se détachent plus nettement qu’auparavant et se mélangent en parfaite adéquation avec la technicité des riffs. On se trouve confronté à un disque extrêmement riche musicalement, ne laissant aucune place à l’ennui. On pense parfois à Lemur Voice, à Gordian Knot, Spastic Ink, Don Caballero et même aux premières heures de Nocturnus par moments comme sur « Solar Droid ». Produit par James King (Between the Buried and Me), cet album, même si très agréable à écouter au niveau des textures et du mixage des différents instruments, voit sa production malheureusement pas à la hauteur de la qualité des compositions à cause d’une batterie vraiment sèche légèrement trop mise en avant et de guitares traitées trop faiblement.

Quoi qu’il en soit, The Atomized Dream est une véritable claque avec des titres tous plus réussis les uns que les autres à l’image du dévastateur « Heat Distortion Manifest » ou du long et magnifique « The Unknowable and Defeating Glow ». Canvas Solaris joue la carte d’une écriture d’exception, difficile d’approche mais qui rend la difficulté agréable à écouter. Tout simplement talentueux !
  • Année: 2008
  • Label: Sensory Records

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir