:|
29 Juillet 2016

Thierry Zaboïtzeff

Multiple Distortions - Archives Studio 2005-2016

par Jean-Philippe Haas

Vu d'ici, Thierry Zaboïtzeff ne s'arrête jamais de composer ou de jouer. Depuis 2014 et The Cabinet of Dr. Caligari, on l'a retrouvé à la réalisation de musique pour des spectacles de la compagnie de danse d'Editta Braun, ainsi qu'avec un conséquent single intitulé Aria Primitiva. On l'a vu aussi sur scène en ciné-concert, ou avec ses anciens acolytes d'Art Zoyd pour le projet 44 ans ½, célébration anniversaire qui eut lieu le 19 septembre 2015 à Carmaux au festival RIO. Au milieu de ces activités, l'artiste a tout de même pris le temps de mettre un peu d'ordre dans ses archives et sortir ce Multiple Distortions.

La plupart des quinze titres ici présentés appartiennent au domaine de la musique électronique, dans le sens large du terme, mais notre homme parvient toujours à garder un équilibre entre l'utilisation de « vrais » instruments et le recours au sampling et à la programmation. Créations originales, versions alternatives d'anciens titres, le multi-intrumentiste balaie assez largement son champ de composition. Comme il l'a démontré à maintes reprises sur ses illustrations sonores de classiques du cinéma muet, seul ou avec ses ex-comparses, il sait créer des ambiances uniques, pigmentées de petits motifs entêtants (« Confusion », « Le lac des signes v.3 », dont la première version figure sur Marathonnerre II d'Art Zoyd). Souvent rythmées, quasi dansantes parfois (« Vorschrift »), certaines plages ont aussi une dimension cinématographique (« Sign 2 », « Confusion ») ou du moins des aspects ambient assez prononcés, pendant que d'autres suivent une ligne mélodique plus définie. Zaboïtzeff crée des boucles répétitives, changeantes ou minimalistes, y mêlant ses instruments de prédilection comme la basse (« Lose-extended version for electric bass guitars quintet ») ou la guitare (la série des « Overdrive »).

Il y a à boire et à manger, comme on dit, dans ces archives qui proposent une grande variété d'atmosphères et d'utilisations de l'électronique. Multiple Distortions est un bon moyen d'entrer dans la musique actuelle de Thierry Zaboïtzeff, pour ne plus en sortir ensuite.

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir