coup de coeur
11 Juillet 2016

The Mercury Tree

Permutations

par Ancestor

The Mercury Tree, initié en 2004 par le multi-instrumentiste Ben Spees, forge son oeuvre à Portland, dans l’Oregon. Dès ses débuts, avec Pterodactyls en 2007, le groupe affiche les signes d'une volonté évidente à vouloir emprunter des chemins de traverse. En conséquence, il incorpore à son rock plutôt prog des éléments venus d'ailleurs, élabore des montages de plus en plus abracadabrants.

Permutations, son quatrième disque, consacre cette démarche de façon flagrante. Sa recherche sur les sons est permanente, qu'ils soient saturés ou cristallins, splendides ou bizarroïdes. De même, l’ensemble des titres révèle des harmonies vocales remarquables, à la fois belles et singulières, témoins d’un profond investissement sur le rendu des voix. Son univers, assez étrange, et quelquefois un brin bruitiste, n’est jamais indéchiffrable, alors que souvent fantasque - « Permutations » en étant l’un des plus beaux exemples. La dynamique des morceaux repose sur des échafaudages rythmiques improbables et enthousiasmants, des mélanges de tempos. Une approche globale qui évoque celle de Gentle Giant, dans un registre différent, comme débarrassée de ses oripeaux médiévaux de troubadours, plus moderne et plus belliqueuse.

The Mercury Tree distille une musique foncièrement progressive, dans le sens novateur ou du moins créateur du terme. Il pratique un style presque indescriptible, bien que très affirmé, qui, si l'on y est sensible, procure à l’écoute une joie grande et rare.

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir