:|
13 Avril 2016

Jusska

Tsuki

par Malcolm
dans

Jusska est un jeune projet qui a enfanté d'un premier EP durant l'été 2015. Il ne passera toutefois pas inconnu auprès des amateurs de djent, puisque sous cette nouvelle entité se cache notamment le guitariste Leander Verheyen, officiant jusqu'à très récemment au sein du groupe Atmospheres. On notera également le featuring studio du batteur Mike Malyan, au CV émérite (The Algorythm, Monuments).
Le casting est donc de choix et la production est au niveau des standards du genre, avec un mix de batterie clinique, des voix chantées flottant dans un nuage d'effets et de reverb et un son globalement très moderne, de l'acabit de l'ensemble des productions actuelles se réclamant de ce courant musical.

Qu'on se le dise, l'auditeur curieux qui souhaite découvrir le groupe via cet EP au format aussi original que bienvenu (3 titres pour 10 minutes de musique), ne risque pas de se perdre au sein d'un continent inconnu. Le sentier du djent a été exploré et défriché depuis déjà quelques années et ses pionniers qui se trouvent encore sur le podium ne risquent pas de lâcher immédiatement leurs couronnes. Les prétendants sont pourtant nombreux et le trio s'y place avec aisance, avec une musique exprimant davantage le versant mélodique et atmosphérique du style, que ses penchants les plus féroces. La comparaison étant facile, on peut rapprocher Jusska du récent Our Oceans, en plus conventionnel, ou des derniers albums de Textures, la folie mathcore en moins.

On ne peut que recommander l'écoute complémentaire du premier EP, l'Homme de l'Ombre, mis en ligne en août 2015, d'une durée équivalente, afin de faire le tour de la jeune discographie du groupe. Et supposer, qu'une fois le travail promotionnel accompli, un album complet puisse paraître prochainement. En attendant, le constat s'impose: Jusska affirme, avec une grande cohérence, une identité musicale qu'on sent déjà pleine d'expérience.

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir