:)
11 Décembre 2015

Jono El Grande

Melody Of A Muddled Mason

par Aleksandr Lézy

Jon Andreas Håtun est en quelque sorte le fils spirituel de Frank Zappa. Ce compositeur autodidacte norvégien plus connu sous le nom de Jono El Grande, figure emblématique du label Rune Grammofon avec Motorpsycho, n’en finit plus de sévir. A chaque éclaboussure, c’est une réussite à l’instar de son Neo Dada sorti en 2009. Une certaine constance dans la qualité, moins dans la rapide délivrance de ses œuvres, fait de ce trublion un incontournable de la scène Art Rock actuelle. Tour d’horizon de cette nouvelle livraison scandinave.

Une fois la référence à Frank Zappa mise au placard, l’appréciation peut commencer. Très présente chez Jono, il semble qu’elle s’inscrive comme une sorte d’imprégnation stylistique indépendante d’une volonté consciente. Non, en fait, impossible d’en faire abstraction.
L’album s’articule autour de six pistes dont une toute petite très courte en plein milieu. Démarrant par les deux plus longs titres entre huit et neuf minutes chacun, mais aussi les meilleurs, la prise de risque est pourtant minime et le disque bien court ! « Bach’s Beach » avec son chant grave, sa ritournelle de violon et son centre psychédélique est typique du style Jono El Grande. Ses talents d’arrangements sont incontestables sur le morceau éponyme « Melody of a Muddled Mason » : sombre, lourd et torturé. Le compositeur dévoile une nouvelle facette de sa personnalité, lui si enjoué et gai d’habitude. Les autres morceaux valent aussi le détour mais tournent un peu en rond.

Néanmoins, Melody of a Muddled Mason se place dans le haut du panier. Trente cinq minutes de musicalité extrême, secouées par de nombreux instruments comme violon, violoncelle, marimba et saxophone, mais chamboulées par une sorte de nonchalance dans l’agencement et la continuité des morceaux. Jono El Grande doit s’appliquer à maintenir son niveau d’excellence en soignant aussi bien le contenant que le contenu, un comble.

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir