:)
31 Août 2015

Stéphane Lemaire

Sous la canopée

par Aleksandr Lézy

Si la discrétion est bien souvent empreinte de modestie, elle n’exclut en rien le talent. On ne peut pas vraiment dire que Stéphane Lemaire fasse beaucoup parler de lui, et c’est un tort. Cet artiste, compositeur multi-instrumentiste, sait comment faire passer les émotions et son savoir-faire avec tellement de délicatesse et d’assurance, qu’il aurait été difficile, par extension, de ne pas parler de lui. Sous la Canopée, troisième album après Tentatives d’envol et L’étang de Kukufah sortis tous les deux ces dix dernières années, s’annonce comme une exploration d’une nature en perpétuel mouvement, riche et mystérieuse.

Pianiste émérite, Stéphane Lemaire adopte la technique du caméléon. Avec son jeu éthéré et véloce à la fois, il se fond dans l’ensemble avec des mélodies enivrantes. Il développe de surcroît dans son arsenal une palette de sons assez complète avec la tap-guitar mais aussi la basse. Les programmations électroniques qu’il y adjoint viennent agrémenter et colorer son travail subtilement. Avec cet apport d’éléments bruts, il redéfinit les contours d’une musique évidée de composantes purement rythmiques comme la batterie, mises à part quelques percussions sur deux morceaux. A la manière d’une musique classique contemporaine, il superpose avec beaucoup d’élégance les harmonies et les textures. Mais il n’est pas seul.
Épaulé en petit nombre par des musiciens aux instruments divers et variés tels saxophones, hautbois, violons, Stéphane Lemaire puise dans cette abondance de timbres son essentiel. Une magie envoûtante s’installe rapidement dès le début du disque et s’empare de tous les sens avec délicatesse. Pourtant sombre et torturée, la musique de Sous la Canopée s’avère gracieuse et féerique, surtout quand la voix féminine mélismatique entre en jeu. L’exploration d’un territoire aussi vaste en quarante-cinq minutes demande une attention toute particulière et ne laisse en aucun cas de marbre.

Stéphane Lemaire signe ici un disque remarquable, où les couleurs affluent sans rebuter. Les influences progressives diverses se fondent pour ne former qu’une seule entité. Sous la Canopée s’érige comme un disque très personnel, authentique et sincère, qui ne demande pas plus que d’être écouté dans la plus pure des traditions, au repos les yeux fermés.

Commentaires 

#1 StevCals 07-10-2019 10:35
Cephalexin Breastfeeding Viagra Significato Is 100 Mg Cialis Safe viagra online prescription Benicar Vademecum Cialis Fedex Online Stendra In Internet Legally No Doctor
Citer
#2 StevCals 19-10-2019 07:07
Buy Propecia Super Active Vaginal Staph Infection Amoxicillin Buy Zithromax Chlamydia viagra Online Drugstore
Citer

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir