:)
05 Mai 2015

Schnellertollermeier

X

par Aleksandr Lézy

C’est avec un blase à coucher dehors que Schenellertollermeier veut se faire connaître. Contraction des noms des trois membres du groupe, il est aussi dur à prononcer que sa musique est dure à écouter ! Ces Suisses au cœur tendre proposent une musique chaotique avant-gardiste particulièrement attirante par sa noirceur et son entrain.

X, deuxième album du groupe après Zorn Einen Ehmer Üttert Stem !! sorti en 2010, démarre sur les chapeaux de roues avec le morceau éponyme d’une durée de vingt minutes et quelques. Touffue, évoluant vite et lentement à la fois, cette composition présente la facette expérimentale du groupe, avec son lot d’improvisations mais aussi d’ambiance malsaine et torturée. Suffisamment bien structuré, ce morceau suffit à ravir les esgourdes.
Suivent des pistes plus écrites et plus courtes aussi qui retiendront l’attention par leur côté ramassé et immédiat. Les polyrythmes sont légions et l’éblouissante rigueur avec laquelle toutes les notes sont jouées surprend ! Le mélange d’agressivité et de mélodie est réglé aux petits oignons, sans parler de la production qui convient le mieux à ce genre musical : brute, acérée parfois grinçante mais précise, ciselée comme sur « Massacre du Printemps », une pépite de huit minutes et demie !

Schnellertollermeier est un power trio explosif et généreux. On pense à Bushman’s Revenge mais aussi à Zoft ou encore à feu K-Branding. Les idées fusent, la maîtrise instrumentale est au rendez-vous mais un déséquilibre réside pourtant encore dans l’agencement des pistes et la densité des morceaux pour un album. On en veut plus ou réparti de manière différente, tout n’est pas simple question de longueur ! Une belle signature sur un label toujours aussi ambitieux.

Distribué par Orkhêstra.

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir