:)
10 Mars 2015

Spectrum Orchestrum

Suburbs

par Aleksandr Lézy

Lorsque des rayons lumineux traversent un prisme, il en résulte ce que l’on appelle un spectre. Telle une apparition, le Spectrum Orchestrum, formation lilloise, présentait en octobre 2014 sa première production studio sous forme d’un EP Suburbs, imprimé et pressé dans une édition limitée à seulement deux cents exemplaires. Alors, s’il n’est pas trop tard, il faut foncer l’acheter au plus vite car le Nord a l’honneur de compter en son rang le groupe de sax rock spectral le plus impressionnant de tous les temps. Ces cinq musiciens à l’imagination bien pendue défendent les couleurs d’une musique écrite et improvisée à la fois, des plus renversantes. Des influences Canterbury au free jazz en passant par l’expérimentation, Spectrum Orchestrum n’hésite pas à trancher, décalquer et éplucher les oreilles du Casper qui demeure en chacun de nous. Des cinq pistes bien organisées qui composent ce disque de quarante minutes, l’on retiendra les timbres subtilement enregistrés, une équipe soudée derrière un saxophone prêt à en découdre avec le magnifique thème d’Ornette Coleman « Lonely Woman » et l’énergie mystérieuse qui se dégage d’une musique sensuelle et abrasive, pas des plus originales non plus mais terriblement maîtrisée et sincère ! C’est la clef.

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir