:)
06 Janvier 2015

Druckfarben

Second Sound

par Aleksandr Lézy

Après un premier album éponyme remarqué en 2012, Druckfarben est de retour avec comme son nom l’indique, un second son Second Sound. Tel un nouveau souffle annonciateur, l’ancien tribute band canadien de Yes, demeurant en autoproduction, perpétue une tradition du rock progressif agrémenté d’une myriade d’influences qui lui sont associées.

Avec huit morceaux dont cinq petits mais costauds, deux de sept minutes et des brouettes plus le mammouth de dix-neuf minutes pour conclure, Druckfarben assure un show titanesque d’une heure où tous les ingrédients sont réunis pour défricher le crâne d’un malade atteint d’hypertrichose. L’auditeur peut s’imaginer écouter un mélange de Yes et de Genesis aux allures de metal soft mais racé, le petit côté à la A.C.T agissant plutôt bien.
Avec un son moderne mettant l’accent sur le côté métallique de la section rythmique, Druckfarben assure ses arrières en gardant en majorité son esprit rock pour un effet équilibré sans lourdeur. Grâce aux guitares calibrées par Ed Bernard officiant aussi au violon de manière magistrale et aux synthétiseurs épais et virevoltants de William Hare Second Sound se pose comme un véritable palliatif à la morosité et une suite immanquable à Druckfarben sorti en 2011.

Les mélodies achèvent tout. Qu’elles soient vocales, merci Phil Naro, ou instrumentales, elles sont accrocheuses et entrainantes. Cet album prend complètement l’auditeur de rock progressif à contrepied de tout ce qui se fait actuellement dans le genre et laisse une superbe impression de maturité, de quête accomplie, de non-retour vers une musique restant attirante mais par quelques aspects, datée. Voilà ce qui manque au PROG’ de nos jours !

Commentaires 

#1 먹튀검증 23-04-2019 14:42
Thanks in favor of sharing such a pleasant thought,
post is fastidious, thats why i have read it completely
Citer

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir