:)
05 Décembre 2014

Finnegans Wake

The Bird and the Sky Above

par Aleksandr Lézy

Finnegans Wake opère pour cet album, sorti en 2010, un changement de cap stylistique dans la forme mais pas tellement dans le fond. Menée par le très talentueux Henry Krutzen, Belge expatrié au Brésil, sa formation à géométrie variable exerce un effet d’attirance colossal par son originalité, sa recherche mais aussi sa rare sensibilité.

The Bird and the Sky Above raconte l’histoire d’un oiseau que l’auditeur peut suivre dans ses pérégrinations grâce à une extraordinaire narration musicale. Les séquences figuratives voire descriptives permettent de s’enfoncer prodigieusement dans ce qui n’est ni plus ni moins qu’une continuité free jazz d’inspiration classique à l’œuvre du maître Olivier Messiaen qui a passé sa vie à étudier les chants d’oiseaux.
Esthétiquement, The Bird and the Sky Above divisé en six parties de durée disparate et sans interruptions, fait la synthèse entre musique contemporaine et free jazz. L’expressivité avec laquelle chaque instrument s’inscrit dans cet album est fascinante. Les nuances, les rythmes, les couleurs sont autant d’éléments brillamment soulignés au fil de l’histoire, qui ne manquent à aucun moment d’attirer l’attention, de faire réagir même. La production éthérée, et méticuleusement ciselée, permet de donner de l’emphase à la flûte, aux saxophones ténor et basse et à la trompette accompagnés d’un piano, d’une batterie et de percussions sublimement jouées.

Quelle magnifique formation que celle d’Henry Krutzen qui est allé chercher le meilleur de ses musiciens pour créer une musique exigeante, complexe et belle à la fois ! Cet homme cristallise la vie de ses semblables à travers celle d’un petit oiseau. The Bird and the Sky Above est une œuvre d’une élégance rare grâce au sens donné à chaque note qui le compose.

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir