:)
10 Novembre 2014

Frédéric Delâge

Prog 100

par Jean-Philippe Haas

Frédéric Delâge est une figure bien connue en France dans le milieu du rock dit progressif. Journaliste, il a régulièrement écrit sur le sujet pour divers magazines, et a même publié aux éditions La Lauze deux livres : une biographie de Genesis (La boîte à musique) et une anthologie, le très joli Chroniques du rock progressif 1967-1979. Prog 100 est son troisième ouvrage et sort cette fois-ci chez le dynamique et atypique éditeur marseillais Le Mot et le Reste, qui héberge plusieurs titres d'un autre visage familier du genre, Aymeric Leroy.

La couverture en dit déjà long : deux œuvres majeures illustrant la diversité du prog’ « des origines » côtoient deux disques modernes et importants situés à la croisée des genres. Sous-titré « Le rock progressif, des précurseurs aux héritiers », ce livre regroupe en cent albums ce que son auteur considère comme le trousseau de base. On y trouve des références incontournables, par les acteurs « historiques » les plus emblématiques (Pink Floyd, King Crimson, Yes, Genesis…), des disques un peu à la marge mais non moins importantes produits par des groupes habituellement étrangers au genre (Supertramp, 10cc…), des curiosités ou des formations méconnues que Delâge a voulu sortir de l'anonymat tant elles valent le détour (Il Balletto Di Bronzo, Khan, Areknamés…) et – probablement la partie la plus intéressante – les groupes actuels qui se réclament ou non de cet héritage (Muse, Porcupine Tree, Radiohead, The Mars Volta, Opeth…). Un album par artiste… que le choix a dû être cornélien par moments ! Précédées d'un court historique – contenant quelques vues personnelles mais n'est-ce pas logique sur un sujet aussi polémique ? - les fiches des albums sont chronologiques, replacées dans le contexte, un peu sur le modèle de Chroniques du rock progressif 1967-1979, et sont enrichies par des conseils d'écoutes supplémentaires… et, dans les ultimes pages, par cent autres disques, au cas où le virus aurait été contracté par le lecteur ! En somme, un excellent tour d’horizon de ce qu’a été le prog’ et comment il a muté au fil du temps, avec difficulté parfois, pour s’adapter. Néophyte ou connaisseur, chacun y trouvera son compte.

Depuis longtemps, et aujourd’hui encore à travers son site RockProg Etc, Delâge œuvre inlassablement pour la reconnaissance et la réhabilitation d'un genre au mieux confidentiel, au pire honni par les détenteurs du bon goût musical. C'est un livre qui sort au bon moment, à l'heure où certains artistes établis reconnaissent enfin du bout des lèvres l'influence du prog' sur leur musique. Espérons qu'il donne envie à quelques curieux de franchir l'entrée de cette mine d'or.

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir