:)
27 Août 2014

Mats/Morgan

[schack tati]

par Florent Simon

Leur retour était attendu. Les compères de toujours, Mats Öberg et Morgan Ägren se sont enfin retrouvés neuf ans après le dernier album sous le nom de Mats/Morgan. Depuis leur rencontre en 1981, les deux membres de ce duo suédois des plus atypiques sont restés unis comme meilleurs amis autant que comme comparses de scène inséparables. Et même si leurs parcours musicaux respectifs ont pu diverger (passant du jazz au metal progressif), leurs retrouvailles suscitent toujours autant de passion et de liesse. Ainsi, [schack tati] représente finalement leur quatrième album studio en vérité, bien que nombre d’enregistrements alternatifs et de live ont augmenté leur immanquable discographie.

Au programme, c’est une tornade de jazz-rock, d’avant-garde et de boucles technotroïdes qui s'abattent sur les oreilles de l’auditeur. Toutes les couleurs de l’arc en ciel sont explorées d’une plage à l’autre, nous emmenant sur des terrains tour à tour groovy, rocailleux ou stellaires. En effet, les néophytes devront accrocher leurs ceintures et naviguer dans un pays imaginaire où Terry Reilly et Aphex Twin font le boeuf avec Frank Zappa, Christian Vander et Robert Fripp ! Quant aux habitués, ils se retrouveront instantanément plongés dans un univers familier et sans surprise.

La recette de leurs morceaux reste inchangée : des rythmes complexes et rapides, des boucles électroniques et synthétiques pour appuyer une mélodie psychédélique. Notons les plus belles perles que sont « Rubber Sky », « Rappel », « Tati bake » ou encore « Schack Tat » (ces derniers étant inspirés par le célèbre réalisateur français Jacques Tati). Le reste des titres se compose de quelques curiosités, de boucles électroniques plus minimalistes mais aussi de quelques morceaux plus faibles… Si toutes les plages ne sont pas aussi denses et riches, elles n’en restent pas moins toutes différentes, et méritent donc chacune une écoute approfondie.

L’autre singularité de ce disque est qu’il est réalisé en famille et de manière éparse, ayant été enregistré sur une période de deux ans dans le studio personnel de Morgan, le “Annanstans Studio” - traduisez une cabane enneigée au fond de son jardin (visible d’ailleurs dans l’excellent DVD Conundrum). Ajoutons à cela le fait que les artistes qui épaulèrent le duo ne sont autre que leurs musiciens additionnels habituels depuis presque dix ans : Robert Elovssonn (claviers), Tommy Tordsson (basse) et Jimmy Ägren (le frère, à la guitare) mais également, belle surprise, le tout jeune Alvin Ägren (le fils de dix ans, qui ouvre l’album de sa voix cristalline). On ne change pas une équipe qui gagne !

En définitive, [schack tati] se présente donc comme un album balancé, entre le jouissif et le poussif, et qui nous tient surtout par son côté efficace autant que nostalgique. Cependant, cet ultime disque à ce jour peut également être vu comme un complément de luxe à leurs immanquables prestations scéniques, à ne rater sous aucun prétexte et qui les voient souvent se reformer en duo afin de réinterprèter chacun de leurs thèmes dans des versions souvent inattendues. Car ces deux artistes sont définitivement des personnalités indispensables et attachantes de la sphère progressive mondiale.

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir