coup de coeur
18 Juin 2014

Ossicles

Mantelpiece

par Ancestor

Ossicles, un duo de jeunes norvégiens, des cousins musiciens qui disposent de voix en parfaite harmonie. Une entité bicéphale, constituée de fils spirituels de Steven Wilson, brassant en un seul album un spectre presque plus large que l’ensemble de son labeur dans Porcupine Tree.

« Dewer's Hollow » ébauche le décor, un moment doux et nébuleux avec de belles nappes de mellotron. « Luna's Ljght » et sa rythmique intermittente de guitare acoustique, tel un petit frère de « Times Flies », corrobore le postulat de départ : Ossicles et Porcupine Tree créent dans un esprit parfaitement similaire, le destin veut qu'il en soit ainsi. « Watersoul II » met en avant une autre facette de leur talent, dans une chanson Pop Electro envoutante à l'atmosphère funèbre. « Slur » se veut encore plus scabreux, une expérience déstabilisante entre voix fantomatiques, ondes de Fender Rhodes et un survol épisodique de violon... Ainsi de suite, jusqu’à l'avant dernier titre, une suite aux vertus oniriques de vingt-huit minutes, un périple hypnotique et parfois surréaliste, où interviennent litanies hindoues, flûte fugace, tablas et bourdonnements étranges... ainsi que riffs agressifs syncopés, romance calme, soli jazzy frénétiques... Ce disque est un incroyable puits de pépites, sans un souffle d'esbroufe. Une musique minutieuse et composite, mélodieuse, élaborée dans un contexte de recherche sonore constante.

Mantlepiece, engendré en 2012, est un double album d'une beauté troublante, musicalement et visuellement, et, Ô joie, le suivant est planifié en 2014. Magique.

Commentaires 

#1 zamal 19-06-2014 16:39
C bien vrai Ancestor. Novateur, riche, troublant. Album de l'année en ce qui me concerne. MASTERPIECE!
Citer

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir