:|
16 Juin 2014

Machine Mass feat. Dave Liebman

INTI

par Aleksandr Lézy
dans

Anciennement appelé Machine Mass Trio, Jordi Grognard s’en étant allé, c’est sous le nom de Machine Mass, avec la participation de Dave Liebman, qu’opèrent les deux acolytes Michel Delville et Tony Bianco. Avec le précédent disque As Real as Thinking sorti en 2011, Machine Mass n’avait pas vraiment convaincu. Malgré une solide expérience dans le domaine du jazz moderne, les musiciens voguant sur les flots d’une musique improvisée progressive peinaient à développer des idées claires et consistantes.

Après quelques écoutes, Machine Mass a consolidé ses bases, développé de nouvelles manières d’amener des patterns significatifs et émergents. Brillamment soutenu par Tony Bianco, batteur ô combien phénoménal dans son genre, et le nouveau venu proche du groupe, Dave Liebman au saxophone notamment, Michel Delville peine à amener ce supplément d’âme à la guitare. Une fois encore maillon faible de l’équipe dans ses apparitions électrifiées, il apparait néanmoins, lorsqu’il contrôle sa guitare en midi, comme un sacré façonneur d’atmosphère à l’instar des morceaux « Utoma  » et « Elisabeth ».

Enregistré en une seule journée, le 10 octobre 2012, dans un studio de Pennsylvanie, l’on voudrait nous faire croire à de l’improvisation ex-nihilo. Le doute plane lorsque certains thèmes sont doublés aussi bien à la guitare qu’au saxophone. Cependant, la mise en forme, aussi bien au niveau de la production que de l’énorme amélioration musicale, ne parlant pas de progression instrumentale mais bien esthétique, prouve qu’il y a beaucoup de potentiel et quelque chose à attendre de Machine Mass en approchant d’un peu plus près le concret.

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir