:|
15 Mai 2014

IQ

The Road of Bones

par Raphaël Dugué

Avec The Road of Bones, IQ continue un voyage entamé depuis plus de trente ans dans les terres du rock néo-progressif. Cet album ne déroge pas en effet au reste de la discographie du groupe britannique. IQ propose une fois de plus des morceaux longs aux changements de rythmes et d’ambiances emmenés par la voix caractéristique de Peter Nichols. The Road of Bones contient en son cœur un titre de vingt minutes, « Without Walls », très réussi comme l’était déjà « Harvest of Souls » sur Dark Matter. L’album alterne avec efficacité les musiques sombres, épiques ou mystérieuses, avec les moments plus légers. Niel Durant, arrivé en 2010 après le départ de Martin Orford, montre encore une fois qu’il est un rouage parfaitement adapté à la machine IQ, avec ses nappes de claviers apportant beaucoup de densité à l’ensemble et ses solos très aboutis. Chaque morceau est fait d’une complexité discrète, IQ ne choisit pas l’esbroufe technique et préfère s’appuyer sur un excellent sens de la mélodie qui avait déjà fait ses preuves par le passé. On pourrait reprocher cependant à l’album de traverser un léger trou d’air au deux tiers, heureusement rattrapé par le dernier titre. La tonalité est plutôt mélancolique voire contemplative par moments, mais IQ n’en fait jamais trop et garde cette retenue toute britannique. Les habitués du groupe ne seront donc pas surpris par ce manque de changement qui, loin d’être un défaut, témoigne surtout d’un groupe qui a trouvé depuis longtemps sa recette et s’y tient avec sincérité.

Commentaires 

#1 JB Clarenson 24-07-2014 20:14
La version spéciale édition amène d'autre titres de bonne qualité mais moins dans l'ambiance du CD principal. Un son un peu plus heavy et dark. Par contre c'est Orford et non Offord.
Citer
#2 jeepax 13-08-2014 01:43
Merci pour ces précisions ! La coquille a été corrigée.
Citer

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir