:|
14 Mai 2014

Aisles

4:45 AM

par Jean-Philippe Haas
dans

Qui parmi vous est capable de citer sans hésitation un groupe chilien affilié au genre « progressif » ? Je vois les geeks du prog’ lever la main. La Desooorden ? C’est une bonne réponse, pertinente de surcroît. Que l’auditeur lambda se rassure, les exemples ne foisonnent pas, bien qu’Aisles fasse entendre sa voix depuis quelques années déjà, avec un premier disque en 2005, The Yearning et un second en 2009, In Sudden Walks. Les spectateurs du festival Crescendo 2009 se souviennent peut-être aussi de la prestation de ce sympathique sextette qui chante en anglais, animé par les frères Vergara.

La chanson éponyme de ce nouvel album, pas plus que « Back My Strength », tous deux parfaitement pop rock, n’incitent pourtant à le classer dans la catégorie « prog ». « Gallarda Yarura » ne donne pas davantage la conviction que nous sommes en présence d’un groupe original et « Shallow and Daft », titre cent pour cent typé « années quatre-vingt » apparaît même presque comme une faute de goût. Alors malgré des arrangements soignés et l’impossibilité de coller une étiquette précise sur cet ensemble, il faut attendre « Intermission » pour réaliser que la musique de 4:45 AM, tantôt chantée, tantôt instrumentale, a plus de prétention que celle de faire passer agréablement cinquante-cinq minutes. Ainsi, sa seconde moitié est incontestablement la plus intéressante. Outre des compositions autrement ambitieuses, qui combinent la simplicité de la guitare acoustique avec quelques envolées lyriques, la présence d’un ensemble à cordes sur « Sorrow », « Hero » et « The Sacrifice » donne une certaine amplitude à ces titres. Néo prog et ambient se côtoient sur « Hero » tandis que le paisible « Melancholia » conclut en beauté un 4:45 AM inégal mais très prometteur, qui permet à Aisles de franchir un nouveau palier, et devrait lui ouvrir encore un peu plus les portes de la reconnaissance.

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir