:)
22 Novembre 2013

Radiation10

Bossa Super Nova

par Jean-Philippe Haas

Radiation10 est un laboratoire, un atelier de composition où neuf musiciens se réunissent pour tenter d’abattre les cloisons entre le jazz moderne et le rock aventureux. Au sein de ce collectif plutôt dissymétrique, une section acoustique façon big band miniature, riche d’idées et de passion, entre en collision avec un Fender Rhodes et une guitare électrique, sous la houlette d’une batterie-chef d’orchestre. Fort alléchante déjà sur un premier disque sorti en 2011, la fusion des Français s’émancipe encore un peu davantage sur Bossa Super Nova, jouant l’effet de surprise à base d’expérimentations sonores, d’improvisations comme de structures plus écrites. Le groupe sait tour à tour faire un tapage de tous les diables (« Bossa Super Nova #1 », « Bossa Super Nova #9 »), réchauffer les cœurs (« Bossa Super Nova #3 »), murmurer des paroles sibyllines (« Bossa Super Nova #4 »), faire monter la pression (« Bossa Super Nova #5 »), et adopter si nécessaire un groove du tonnerre de dieu (« Bossa Super Nova #10 »). Les codes sont transgressés, les conventions éconduites. Alors Radiation10, le Tonbruket français ? Le compliment n’est pas hasardeux, et pourrait très bien se confirmer si le nonetto poursuit sur la voie royale qui mène directement au club très restreint des formations qui ont quelque chose de pertinent à dire.

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir