:)
20 Novembre 2013

Magnus Öström

Searching for Jupiter

par Raphaël Dugué

Le batteur et percussionniste suédois Magnus Östöm est principalement connu pour sa participation au Esbjörn Svensson Trio (e.s.t.). En 2008, la mort accidentelle de Svensson laissa orpheline la planète jazz, de l’une des formations les plus marquantes des années 2000.

Searching for Jupiter est le deuxième album solo d’Öström depuis l’arrêt d’e.s.t.. Sur ce disque, il compose, produit et joue lui-même quelques parties au piano. Avec Thobias Gabrielson à la basse, Daniel Karlsson au piano et Andreas Hourdakis à la guitare, Öström forme un excellent quatuor, à la fois technique et mélodique. Si e.s.t. s’aventurait dans un mélange de jazz et d’électro sur leur derniers albums, Öström navigue plutôt entre le jazz et le rock progressif instrumental. Le disque passe de la mélancolie feutrée à l’optimisme, du mystère à la clarté. Les compositions délicates aux motifs simples contrastent avec celles possédant une plus grande complexité rythmique et thématique, comme le morceau éponyme sur lequel se succèdent les ambiances et les changements de rythmes. Même si l’album alterne les climats et les atmosphères, il forme un ensemble cohérent qui possède une véritable force évocatrice.

Le quatuor ne se laisse jamais aller à la démonstration, les deux solistes sont inspirés et la virtuosité des quatre membres met en valeur la musique élégante du batteur. Dans son jeu, il fait preuve encore une fois de beaucoup de subtilité comme lorsqu’il bataille avec un piano très rythmique sur la plage titre ou l’énergique « At the end of eternity ». Sans posséder la radicalité ou l’originalité d’e.s.t., Searching for Jupiter est un album varié, à la finesse toute scandinave.

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir