:)
06 Septembre 2013

Grand General

Grand General

par Aleksandr Lézy

Le point positif avec l’appellation « super groupe », c’est qu’elle colle même à la réunion improbable d’artistes peu connus. Elle peut signifier tellement de choses : le rassemblement de musiciens de groupes différents ou bien le fait, et l’on en rigole, que le groupe soit ou est vraiment super ! Concernant Grand General, cocher ces deux cases suffit amplement. Ce n’est donc pas pour sa musique instrumentale qu’il sera réformé.

Ayant débuté son activité sous le nom du fondateur, Kenneth Kapstad Group, ce dernier signe naturellement chez Rune Grammofon, label norvégien prônant la mixité ou plutôt l’alliance du jazz avec le rock. Kapstad n’est autre que le batteur de Motorpsycho ou encore de God Seed, formation black metal. C’est donc dans un grand déballage énergique d’improvisations revisitées comme sur le premier morceau « Antics » que Grand General éclabousse le terrain, la particularité étant la présence du violon électrique en soliste. Les intonations à la Mahavishnu Orchestra voire à la UK sont évidentes, sans pour autant clairement s’en accaparer les mimiques.
Grand General produit un rock progressif qui s’affranchit du rock progressif. Cet album éponyme décape les lieux communs, recrée une musique fraîche et lourde à la fois grâce à une basse grasse et entreprenante, accompagnée par une guitare électrique pleine d’impétuosité mais aussi de savoir-faire. Mélodiquement très vivifiant à l’instar de l’épique et gigantesque riff de « The Fall of Troy » ou le progressif engagé de « Tachyon », c’est un Grand General qui n’est pas près de perdre son haut grade.

C’est un univers atypique que ce Grand General, premier album on l’espère d’une longue suite, propose et fait découvrir. Toujours latent entre le rock progressif et un jazz-rock soft, il siffle la conquête d’un territoire encore très peu exploré. Entre écriture rigoureuse et improvisation décomplexée, l’auditeur prendra rapidement ses marques et se laissera porter par l’alchimie envoûtante de cet incontournable fait d’armes.

Commentaires 

#1 Ancestor 06-09-2013 07:36
Très bel album, en effet ! Eclectique et singulier mais abordable, aussi passéiste que moderne.
Citer

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir