:)
20 Août 2013

The Dear Hunter

Migrant

par Florent Simon

C’est avec un plaisir inattendu que le public a découvert The Dear Hunter par les trois premiers actes de leur suite musicale eponyme et leur coffret de neuf EP thématiques réunis dans The Colour spectrum. Le cinquième album du groupe est donc forcément attendu, mais l’art de se renouveler aura-t-il touché Casey Crescenzo et ses collègues ? La réponse est sans conteste affirmative grâce au talent et la créativité de ce songwriter singulier et prolifique.

Migrant surprend par son absence de concept, le chanteur barbu nonobstant en effet toute construction épique coutumière au profit de morceaux courts et sans lien, et surtout ne dépassant pas les cinq minutes. L’autre surprise réside dans une construction des titres beaucoup plus accessibles, poussés par des textes plus introspectifs, le groupe s’y exprimant avec une simplicité qui ne lui était pas familière jusqu’à présent. Exit le power-prog affiné aux mélodies torturées, Casey et sa troupe se mutent ici en combo de pop-rock !

Migrant recèle malgré cela de belles touches progressives disséminées dans ces douze morceaux riches et concis. Et c’est bien de ce mélange d’instantanés sonores, tantôt mélancoliques tantôt énergiques, qu’émerge et se renforce le style propre au groupe. C’est une virée aux contrées des formats plus conventionnels de Muse, en passant par The National et The Black Keys, qui sert un album varié. Les charmes des morceaux comme « Bring you down », « Whisper »ou encore « Let go » convaincront les plus sceptiques.

Si la communauté de fans est ébranlée par ce virage doux mais certain dans la discographie de Dear Hunter, c’est aussi pour le groupe une occasion de s’ouvrir à un public plus large. Mais c’est peut-être également une envie de respirer, d’épurer le discours musical tout en gardant une intensité certaine qui a conduit Casey Crescenzo à frayer son chemin bon gré mal gré. Espérons seulement que cette pause (dispensable pour les uns, révélatrice pour les autres) ne soit qu’un tremplin qui les propulsera de nouveau dans les hautes sphères progressives !

Commentaires 

#1 jska 23-08-2013 08:25
Bonne chronique, cependant je ne comprend rien à la première phrase :lol:
Citer
#2 Aveuh 26-08-2013 10:20
Désolé :) La première phrase a été corrigée pour être plus compréhensible ;)
Citer
#3 FloSimon 28-08-2013 11:42
Z'avaient qu'à avoir une discographie plus simple aussi les loulous :D
Citer
#4 jska 28-08-2013 12:22
Ah voila :-)
Bon je préfère quand même la première trilogie, la suite de leur disco m'enchante moins.
Citer

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir