:|
08 Août 2013

Jack Dupon

Jésus L'Aventurier

par Christophe Manhès

Revoilà nos doux dingues et leurs pitreries acrobatiques. Après un live en forme d’excellente compilation de leurs travaux précédents, il nous manquait un nouvel album studio pour étoffer leur courte discographie. C’est chose faite avec ce Jésus l'aventurier qui trouvera comme il se doit sa place sur toutes les étagères consacrées aux musiques franchement fêlées. Ce sera même une pièce de choix tellement Jack Dupon y pousse son style à l'extrême, franchissant cette fois définitivement les frontières de l'avant-garde. Et, de fait, cet album est bien plus difficile à estimer que le précédent, l’excellent Démon hardi.
Si leur manière sobre et burlesque les rapproche toujours de Les Claypool, les Jack Dupon possèdent plus que jamais cette couleur unique du prog à la française, ce truc dérangé et théâtral qui a fait les beaux jours de l’underground hexagonal dont l'échelle de Richter part de Gong, passe par Arachnoïse et Ange pour grimper jusqu'à Moving Gelatine Plates. Jésus l'aventurier prolonge et alimente donc cette tradition aussi créative que farfelue. Mais tout n'est pas idéal dans cet étrange univers. L’homogénéité excessive des compositions rend le tout souvent difficile à assimiler, et la production, très bornée, manque trop de reliefs ce qui retire à Jésus l'aventurier ces trous d'air et enrichissements qui mettent en valeur les bonnes idées (comme le fantastique « Grigori », vraiment trop court). Mais, fonctionnant à rebrousse-poil de bien des chatteries progressives habituelles, « Jésus l'aventurier » finit étrangement par nous accrocher en infusant lentement ses substances narcotiques dans le cortex des plus accros aux expériences inédites.

Imprudents ou jusqu'au-boutistes — on ne saurait le dire — les Jack Dupon ont procédé comme s’ils voulaient nous faire partager l’expérience bizarre d’un mauvais trip. En conséquence, ce sera donc à chaque auditeur d’apprécier cet album selon son goût et ses capacités à franchir « les portes de la perception ». Drôle de schnouf tout de même que ce Jésus l'aventurier.

Commentaires 

#1 Manu DansleYucca 25-08-2013 16:58
Pas d'accord !

Bien loin d'un mauvais trip , ce Jesus L'Aventurier , 4eme album studio de ces fantasques auvergnats nous donne à apprecier une saine evolution .

De l'eau a coulé sous les ponts depuis leur precedent Démon ( vous m'avez dit de ne pas dire Hardi ) , et il est fort agreable de constater avec ce nouvel opus que ce groupe , loin de se contenter d'avoir trouvé son son et son identité bien à lui , continue de defricher les chemins progressifs quitte à laisser des fans sur la route .
Citer
#2 Manu DansleYucca 25-08-2013 17:00
On avait déja bien senti avec leur superbe "Bascule à Vif " , double album live , la volonté d'insuffler à leurs enregistrements une puissance et une noirceur qui , à mon sens , faisaient térriblement défaut dans leurs premiers opus malgré des compositions tres bonnes ( Jeudi Poisson , Oppression ...) voire excellentes ( La trilogie des mouches )
Ainsi la dichotomie entre leurs prestations sceniques et leurs albums studio volait en eclat : Jack Dupon est avant tout un groupe de scene , cet album live permettait de retrouver la fougue dans son salon Restait à confirmer ce virage avec un album studio , c'est enfin chose faite !
Citer
#3 Manu DansleYucca 25-08-2013 17:01
Jack Dupon est un groupe de rock progressif vorace , il se nourrit de concerts ( plus d'une centaine par an ) et de rencontres , celle avec leur nouvel ingenieur son Etienne Tine a permis cette transfiguration , ce virage du coté de la noise qui les eloigne des nombreuses influences que leur prete l'auteur de cette chronique : Gong, Ange ou Moving Gelatine Plates (par contre quelques petits accents zeuhl , inimaginables dans les albums precedents, apparaissent parcimonieuseme nt - le long pont de "Raymond"
Jack Dupon est un groupe de rock progressif Francais , mais pas "à la francaise" , en témoigne ce dernier album , loin des canons du genre , sombre et brut .

Qu'il est jouissif de voir un groupe évoluer ainsi , nous offrant le bohneur de pouvoir encore etre surpris alors qu'on pensait bien connaitre la recette !

Pourvu que ca dure !
Citer

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir