:|
24 Mai 2013

Moonrise

Stopover-Life

par Pierre Wawrzyniak

Moonrise est un groupe de neo progressif polonais aux yeux rivés sur les années 90. Yeux auxquels le compositeur du groupe, Kamil Koniecznika, n'a pas froid : il utilise allègrement les poncifs du genre, avec l'émerveillement du découvreur d’un nouveau son. Ainsi, alors que l'eau a coulé sous les ponts d’Europe de l'Ouest, il semble que la Pologne reste fascinée par la pulsion originelle du neo-prog.

Cette foi dans le genre est clairement une force pour la musique, qui possède son petit lot de touches personnelles : présence d'un saxophoniste (Dariusz Rybka) qui donne dans le solo jazzy romantique, nappes de claviers atmosphériques aux frontières du new age, excellentes lignes de basse... Les mélodies de Marcin Jajkiewicz au chant sont parfois aventureuses, et les paroles ouvertes à toutes interprétations. Moonrise a décidément tout pour satisfaire le fan du genre.

Cependant, l'album stagne dans son état initial et souffre d'une certaine uniformité des arrangements et de la texture sonore. On aurait aimé plus d'interactions entre les instruments, que les membres du groupe soient plus confrontés les uns aux autres. Au final, ce troisième album de Moonrise est l'occasion de rappeler que l'utilisation de recettes est rarement associée aux réussites artistiques les plus totales dans le rock progressif... Reste un travail d'artisan fort honnête et dédié aux aficionados).

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir