:)
23 Avril 2013

Padre

From Faraway Island

par Pierre Wawrzyniak
dans

Surprise parmi les surprises, un groupe polonais se lance dans la variété revendiquée d'ascendance néo progressive en utilisant uniquement des instruments acoustiques. L'heureux quintet s'appelle Padre et il nous a préparé un steak au barbecue. Le steak au barbecue, c'est plus sain car la graisse coule dans le feu. Du coup sans nappes de claviers eighties et sons de guitares kitschs, nos oreilles ne font pas d'overdose de lipides.

Et la barbaque, quand c'est cuisiné avec amour, ça flatte le palais. Chez Padre, le niveau des musiciens est bon et le groove est de mise. Les arrangements sont soignés, les mélodies sont harmoniquement intéressantes et soutenues par l'impeccable duo Krzysztof Lepiarczyk (piano et compositions) / Maciej Tomvsyk (guitare et basse). On est dans le sans faute technique et la production est à l'avenant.

La musique de Padre s'apparente à un croisement entre les productions jazzy des égéries de Pat Metheny (Noa, Norah Jones, Anna Maria Jopek) et le folk américain à tendance variété (on touche parfois le Brian Adams, vous êtes prévenus !), le tout garni de quelques pépites d'arrangements et autres virtuosités issues du rock progressif (le très bien fichu « Red Rain »). On peut à juste titre saluer le très beau travail vocal effectué par Marek Smelkowski, capable d'oeuvrer dans le registre de la variété comme celui du prog.

Bref, Padre est un groupe extrêmement recommandable.

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir