:|
25 Mars 2008

T.A.O.

The Abnormal Observations

par Jean-Daniel Kleisl
Le label québécois Unicorn Digital s’est fait une spécialité de signer des groupes qui allient metal, progressif et jazz et T.A.O., qui vient de Pologne, est une illustration des combos qui le peuplent. Comme les assidus lecteurs de Progressia le savent, la Pologne possède une scène néo-progressive d’importance mais il faut noter que ces dernières années certains groupes se sont permis de sortir de cette étiquette en proposant des musiques plus aventureuses, à l’instar d’Indukti. T.A.O. est de ceux-là.

Sorti en septembre 2006, The Abnormal Observations est le premier album du groupe et cela s’entend. La production est un peu cheap si l’on peut dire, en particulier la guitare qui est trop peu présente dans le mix, ou plutôt trop légère par rapport aux claviers pour une formule qui se veut indéniablement metal ! De multiples idées sont exploitées, provenant d’influences diverses et sont relativement bien assimilées. Toutefois, les parties très techniques et/ou solistes, relativement nombreuses, où les musiciens démontrent plus qu’il savent jouer de leurs instruments, se rapprochent trop de Dream Theater pour les qualifier de réellement d’originales. Last but not least, la voix pose réellement problème. En effet, elle n’apparaît pas vraiment en adéquation avec la musique du groupe. Est-ce dû à la méthode d’enregistrement de l’album ?

Cela dit, T.A.O. dispose d’un potentiel indéniable, en font preuve le très réussi « Shruti » (à part les parties vocales) qui ouvre le disque et le calme « Hereabouts » qui le clôture. Espérons que ce premier essai des Polonais leur permettra de passer la vitesse supérieure et de rejoindre le peloton de tête des groupes de l’écurie Unicorn Digital !
  • Année: 2006
  • Label: Unicorn Digital

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir