:)
11 Février 2013

Majeure

Solar Maximum

par Aleksandr Lézy

Vous connaissez Zombi ? Si tel est le cas, le nom d’A.E Paterra n’a alors pas de secret pour vous. Multi-instrumentiste de Pittsburgh, cet inconditionnel de rock progressif revient jouer du synthétiseur dans sa parenthèse en solo sous le pseudo Majeure. Solar Maximum fait suite à Timespan sorti en 2009 et réserve à n’en pas douter son lot de surprises !

Adepte de films de sience-fiction, Paterra s’adonne à une musique toujours aussi cinématique et ambiante. Son krautorock envahit les oreilles d’une énergie positive redoutable et accompagne avec brio cette fin d’année 2012. Solar Maximum est une véritable bouffée d’air frais proche des exactions de Zombi, mais sans la basse tonitruante et les synthétiseurs de son collègue Steve Moore. Les boucles sont fraîches, apaisantes et dansantes à la fois. Les différents échantillons sonores ne sont pas des plus recherchés mais leurs associations dégagent une puissance des plus attractives.
En revanche et même si Majeure s’en sort très bien tout seul, l’on regrettera l’absence d’une petite touche supplémentaire de folie et d’une décadence un peu plus subtile niveau batterie. Le maestro jouant la totalité de l’album seul, on ne pourra lui reprocher cette petite faiblesse instrumentale. La production amène cette immensité cosmique qui sied à ravir à l’ensemble des morceaux qui, il faut bien l’avouer, se ressemblent un peu tous … Cependant Solar Maximum n’en demeure pas moins un excellent disque que l’aficionado de rock progressif ne peut contourner !

Entre l’actualité avec son groupe Zombi - qui devrait revenir prochainement avec un nouveau disque - et sa carrière solo, A.E Paterra ou plutôt Majeure a une actualité assez copieuse et n’en finit pas d’étonner, sans pour autant surprendre. Et cela, c’est très fort. A consommer donc, sans modération aucune.

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir